Face aux défis climatiques, l’innovation française se mobilise à toutes les échelles, des start-ups aux géants industriels. Démonstration, à l’heure de la COP 22, dans le secteur de l’énergie solaire, avec Schneider Electric et Optimum Tracker, dont les solutions sont déployées sur le continent africain.

Quand deux frères diplômés des Arts et Métiers combinent leur intelligence pour perfectionner les centrales solaires cela donne : la start-up française Optimum Tracker, l’une des plus belles réussites du moment dans le domaine photovoltaïque. « Nous sommes tous les deux diplômés des Arts et Métiers d'Aix en Provence et passionnés par les énergies renouvelables », explique Madyan De Welle, frère de Yacin, 31 ans tous les deux. « Nous apportons de l'intelligence aux panneaux solaires, sur le modèle des tournesols qui suivent la course du soleil », ajoute-t-il.

Ces « trackers » permettent de produire plus d’énergie (+30%) et ce, toute la journée. La start-up ne manque pas d'ambition, puisqu'elle se positionne aussi comme installateur constructeur, pour la partie mécanique des centrales. Et cela fonctionne : Engie (ex-GDF Suez) vient de la choisir pour équiper et co-construire ce qui sera la plus grosse centrale solaire (30 MW) d'Afrique de l'Ouest. Situé à 100 km de Dakar, elle contribuera à alimenter la capitale sénégalaise en énergie décarbonée. Une vraie fierté, pour Madyan.

 

12

C’est le nombre de pôles de compétitivité dédiés à l’énergie en France. 

Schneider Electric, l'électricité pour tous

C’est à Mango, une zone rurale au nord du Togo, que la première micro-centrale Microsol de Schneider Electric – géant français de la gestion de l'électricité, qui emploie plus de 160.000 personnes dans le monde – est en passe d'être construite. Alors qu'Optimum Tracker équipe les zones urbaines, Microsol s'intéresse aux zones rurales.  L'objectif ? Fournir de l'énergie aux zones agricoles qui ne sont pas raccordées au réseau électrique. De l'énergie propre, bien sûr, à la place du diesel qui est encore largement utilisé.

12 millions €

C'est le chiffre d'affaires d'Optimum Tracker en 2016. Il devrait tripler en 2017.

« Quand on parle d'accès à l'électricité dans des zones rurales, on voit souvent des solutions qui apportent un peu de lumière et de quoi recharger les téléphones. C'est bien, mais il faut aller beaucoup plus loin », estime Gilles Vermot Desroches, le directeur Développement durable de la multinationale. Les panneaux photovoltaïques et thermiques Microsol (sur 250 m2) couplés à une batterie de sodium-nickel (résistante au soleil) serviront aussi à la pisciculture, au séchage du fourrage et au pompage de l'eau. De quoi contribuer au défi non seulement climatique, mais aussi agricole et migratoire. Ce n'est qu'un début : l'entreprise vient de signer avec Saber Abrec, une entreprise panafricaine spécialisée dans les énergies renouvelables (ENR), pour installer huit de ces centrales en Afrique de l'Ouest. A noter : Microsol a été conçu et perfectionné pendant plus de trois ans en France, grâce à un financement de l’Ademe et du programme « Investissements d’Avenir ».

 

1 million

C’est le nombre de personnes que Schneider Electric souhaite former à l'électricité renouvelable dans les pays du Sud, d'ici 2025.

Schneider Electric, Optimum Tracker, l'innovation française au service du climat ne se limite pas à l’énergie solaire. Les start-up Ideol, dans l'éolien flottant, Cogebio et Cryo Pur dans la biomasse, apportent aussi des technologies de rupture, des technologies brevetées. Cryo Pur exploite un procédé de purification du biogaz issu de la méthanisation qui a été développé par son fondateur Denis Clodic, un chercheur aux Mines Paris Tech. Et du côté des grandes entreprises ? Dans le cadre de l'initiative mondiale RE100, deux d'entre elles, La Poste et Crédit Agricole s'engagent à passer à 100% d'électricité renouvelable d'ici 2020 et même 2016, pour la banque. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Zoom sur Capenergies
Optimum Tracker et Schneider Electric font tous les deux partie du Pôle Capenergies, basé à Aix en Provence. Porté par la Collectivité Territoriale de Corse représentée par l’Adec, le CEA et EDF, il est entièrement dédié aux énergies décarbonées et à l’innovation dans ce secteur. L’organisme affiche clairement ses ambitions pour la compétitivité française dans les grandes filières énergétiques, en favorisant la transformation du potentiel de recherche en produits et services commercialisables.

Chargement …