Mobilité verte et stockage d'énergie, dans ces deux domaines l'hydrogène est un complément idéal des batteries électriques et des énergies renouvelables. La filière française, tirée par Air Liquide, multiplie les initiatives.

800 000

C’est le nombre de véhicules à hydrogène qui pourraient rouler d’ici à 2030

Source : consortium Mobilité Hydrogène France.

«En quatre ans à peine, la France est devenue le pays d'Europe ayant le plus grand nombre de véhicules à hydrogène . Ce n'est pas si mal ! », s'exclame Pierre-Yves Le Berre, l'un des cofondateurs de la start-up Symbio FCell. Actuellement, ce sont 120 véhicules utilitaires équipés d'une pile à combustible fabriquée par son entreprise qui roulent dans l'Hexagone. Rien qu'un début ? D’ici à 2030, l'objectif de la filière de l'hydrogène serait d'atteindre 800.000 véhicules en circulation pour quelques 600 stations. « Quand une Renault Kangoo équipée de l’un de nos prolongateurs d'autonomie à hydrogène fait plus de 200 km par jour dans Paris, cela évite la pollution carbone de 20 véhicules particuliers», précise Pierre-Yves Le Berre. Les Kangoo sont des utilitaires électriques qui embarquent – en plus d'une batterie - une pile qui transforme l'hydrogène en électricité. Ce qui booste leur autonomie en kilométrage, sans polluer. Astucieux ? Ce n'est que l'une des nombreuses applications possibles. Autre exemple : depuis 2015, la compagnie de taxis Hype fait circuler des voitures 100% hydrogène à Paris. Leur nombre va passer de six, en octobre 2016 à 200 fin 2017. Des taxis dont le moteur n'émet ni particule, ni bruit. Un rêve pour les citadins.

 

McPhy Energy, les stations et le stockage

100

C’est le nombre de stations à hydrogène qui devraient être construites en France d’ici à 2018.

Source : association Afhypac.

« L'hydrogène permet à la fois la mobilité propre et le stockage, notamment pour les énergies intermittentes », ajoute le Président Directeur Général de McPhy Energy, Pascal Mauberger. L'entreprise, qu'il co-créé en 2008, a obtenu le prix de la meilleure introduction en bourse en 2014. Son métier ? Fournir des infrastructures de recharge et de stockage pour l'hydrogène. « Notre activité est tirée par la mobilité », explique ce polytechnicien de 60 ans, passé par la start-up Soitec après Air Liquide. McPhy est aussi active dans le stockage pour les énergies renouvelables intermittentes. « Nous avons signé un contrat pour accrocher des électrolyseurs de 4 MW à un parc éolien dans le Hebei en Chine », illustre Pascal Mauberger. Là-bas, comme à Fos-sur-mer dans le cadre du projet Jupiter 1000, les électrolyseurs transforment l'électricité en hydrogène. C'est ce que les énergéticiens appellent le « power to gas ». Cet hydrogène sert ensuite de vecteur pour stocker l'énergie, avant d'être utilisé pour la mobilité ou le chauffage.

 

L’avenir selon Air Liquide

(91)

C’est aux Ulys (91) qu’Areva H2Gen a inauguré la première usine française de fabrication d’électrolyseurs. Ils serviront à produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau.

Source : actu-environnement.com

« L'avenir électrique sera réalisé par un mix d'électrons et d'hydrogène, n'oublions pas que l'hydrogène possède la meilleure densité énergétique au monde », complète Pierre-Etienne Franc, directeur marchés et technologies avancées chez Air Liquide. En tant que multinationale leader de l'hydrogène industriel, Air Liquide est la locomotive idéale pour tirer la filière française. «Air Liquide veut favoriser l'émergence d'un écosystème efficace », précise-t-il. L’entreprise mobilise une centaine d’ingénieurs à Grenoble rien que pour l'hydrogène-énergie, avec une quarantaine de stations de recharge en cours d'installation et des alliances en Allemagne, en Californie et au Japon. Alors, radieux, l'avenir de l'H2 français ? Il ne manque plus qu'un maillon pour parfaire la chaîne : un constructeur automobile tricolore. Le premier à dégainer sera-t-il Renault Nissan, ou PSA  ? Les paris sont ouverts.

 

A lire : Hydrogène, La transition énergétique en marche ! de Pierre-Etienne Franc, publié en 2015 aux éditions Alternatives.

Chargement …