Le FC Vaux-en-Velin
Sport

Ali Rechad :"Le vrai foot, c’est celui qui fait du bien à tous."

par

SportAli Rechad :"Le vrai foot, c’est celui qui fait du bien à tous."

Alors que l’Euro 2016 bat son plein, Ali Rechad, président du FC Vaux-en-Velin nous rappelle que le football commence dans les clubs de proximité, qui sont à la fois détecteurs des talents et moteurs de la vie locale. Leur activité est essentielle à la cohésion sociale.    
 

Que représente le FC Vaux-en-Velin pour les Vaudais ?

Une institution ! Le club a été créé en 1946. Aujourd’hui nous comptons plus de 800 licenciés. C’est la plus grande association de la Ville : il n’y a pas une seule personne à Vaulx-en-Velin qui ne soit pas passée par là, en tant que licencié, salarié, bénévole ou supporter. Au-delà du foot, on peut dire que c’est le FC Vaux-en-Velin qui tient une place dans le cœur des Vaudais. Il représente une échappatoire à la pression familiale et sociale et aux conditions de vie. N’oublions pas que Vaulx-en-Velin fait partie des villes les plus démunies de France et que son club de foot a fourni à Chelsea, à l’OL et à d’autres équipes de la Champion’s League de grands joueurs, comme Nabil Fékir, les frères Lionel et Kurt Zouma.

 

Le club compte des équipes seniors, juniors, masculines, féminines. Qu’est-ce qui les rassemble ?

Pour être précis, nous avons au total 64 équipes : féminines et masculines, de U6 - moins de 6 ans – aux plus seniors, ainsi qu'une section futsal. Il y a une mixité des genres et une mixité générationnelle très riche ! Ce qui nous lie, c’est la même passion pour le football et ses valeurs : la confiance qui cimente les joueurs, le travail qui nous pousse au dépassement de soi, et enfin  la famille, pour la cohésion qu’elle apporte au sein de l’équipe. 

 

"Pour nous, le vrai foot, c’est celui qui fait du bien à tous." Ali Rechad, président du FC Vaux-en-Velin

 

Quel rôle joue un club de proximité comme le vôtre ?

Au sein de la société vaudaise, nous sommes définitivement bien plus qu’un club de football. Nous avons réussi à créer dans notre association un environnement positif et constructif, il nous appartient maintenant d’en faire bénéficier le plus grand nombre, que cela rejaillisse sur Vaux-en-Velin. C’est pourquoi nous essayons d’étendre notre action au-delà de l’enceinte du stade. Nous le faisons par exemple au travers d’initiatives comme « Classe foot ». De la 6e à la 3e, au collège Pierre-Valdo, les élèves signent un contrat exigeant d’eux un comportement exemplaire, en échange de classes de football avec le FC Vaux-en-Velin. Dans la même veine, durant cette saison 2015/2016, nous avons développé le pôle féminin, la filière sport étude en partenariat avec différents établissements scolaires, créé des programmes socio-éducatifs pour les enfants pendant les vacances scolaires. Nous luttons aussi contre le communautarisme, la violence, en faisant venir des personnalités dans les quartiers.
Pour nous, le vrai foot, c’est celui qui fait du bien à tous.

 

Comment comptez-vous poursuivre votre développement ?

La FFF pourrait nous aider de manière concrète – et pas forcément financière – en nous accompagnant dans la mise en place de programmes sociaux-sportifs de long terme et dans les rencontres avec les différents partenaires institutionnels  - mairie, région, métropole – afin de développer des structures durables et de diminuer les coûts du foot. Il faut savoir qu’une équipe ligue au niveau régional coûte 34 000 euros par an, en moyenne : arbitrage, frais de déplacements, frais de dossiers etc.  

La FFF est déjà bien présente au sein du Fonds d’aide au football amateur, mais pourrait s’engager plus encore en faveur des clubs de quartiers et des clubs ruraux. Par exemple, les enfants des quartiers n'ont pas accès aux billets de l'Euro et c’est vraiment dommage car ils se sentiraient moins lésés.  L’équipe de France leur paraît « un peu bobos », à des années lumières d’eux, alors qu’elle les représente eux aussi.

 

Vous aimerez aussi : Les innovateurs du sport ont leur tremplin !

 

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …