Entreprendre, cette « fièvre » contemporaine qui rend les Français heureux
Bonheur

Entreprendre, cette « fièvre » contemporaine qui rend les Français heureux

par

BonheurEntreprendre, cette « fièvre » contemporaine qui rend les Français heureux

Un fort vent d’initiative et de créativité souffle sur l’entrepreneuriat français, porté par un écosystème plus que favorable. Et si cette tendance, créatrice d’émotions positives et vecteur de confiance, faisait du bien aux français ? Rencontre avec Michel Lejoyeux, psychiatre à l’APHP et auteur des 4 saisons de la bonne humeur (JC Lattès).

En quoi l’optimisme entrepreneurial des Français est-il créateur de richesse nationale ?

Michel Lejoyeux – Le médecin que je suis ne saurait se prononcer à l’échelle d’un pays. Mais au niveau de l’individu, je sais par mon expérience et celle des neurobiologistes que plus on entreprend, plus on va bien. Parce qu’on est dans l’action et l’innovation. Des études ont démontré que marcher 6 minutes augmente de 30 % votre bonne humeur et que les néophiles, ceux qui aiment la nouveauté, sont stimulés par le changement, se portent mieux.

Or la bonne santé psychique est un facteur clé de productivité. On ne prend sans doute pas encore assez au sérieux cet enjeu en France, mais la bonne humeur individuelle est une valeur fondatrice de l’entreprise. La mise en mouvement, la confiance dans le changement mais aussi le sourire au travail, une alimentation non toxique, sont autant de vecteurs d’innovation ; ils permettent de diminuer l’absentéisme et les conflits.

                                                           

Les Français transparaissent souvent, dans les études d’opinion, comme des êtres déchirés entre optimisme personnel et pessimisme collectif. Comment expliquer cette tension ?

M. L. – Il y a beaucoup de complaisance quant à cette pseudo « dépressivité » française. C’est le philosophe Alain qui disait : « le pessimisme est de nature et l’optimisme de combat ». La déprime est une pente naturelle, quand la bonne humeur est un état qui se conquiert au quotidien, par des petites actions très simples, un mode de vie créateur d’émotions positives. Tous les Français qui agissent et entreprennent vont dans ce sens.

 

Que souhaitez-vous aux Français pour 2017 ?

M. L. – Qu’ils choisissent une ou deux petites expériences de bonne humeur à accomplir chaque jour. Et qu’ils s’inspirent de l’acronyme PERMA : qu’ils soignent leurs émotions positives, qu’ils aient des actions chargées de sens, qu’ils cultivent leur réussite, et qu’ils le fassent en groupe. C’est précisément ça, pour moi, #LetsgoFrance. Et contrairement au « nuage de Tchernobyl », ça ne s’arrête pas au-dessus de chez nous : ça marche dans le monde entier !

 

Chargement …