visuel_couverture_finance_for_tomorrow.jpg
Finance

Finance For Tomorrow : la France leader de la finance verte

par

FinanceFinance For Tomorrow : la France leader de la finance verte

La finance est de plus en plus orientée vers des actions durables et soutenables. Pour accélérer ce verdissement de la finance, Europlace a lancé Finance For Tomorrow. Le point avec son président, Philippe Zaouati.

logo_finance_for_tomorrow.jpg

logo_finance_for_tomorrow.jpg, par AdminLetsGo

Qu’est-ce que Finance For Tomorrow ?

Finance For Tomorrow est une initiative créée au sein de Paris Europlace en juin 2017. Elle réunit tous les acteurs publics et privés de la finance verte à Paris : les banques, les compagnies d’assurance, les investisseurs, les sociétés de gestion, la Caisse des dépôts, la ville de Paris, la région Île-de-France, le ministère de l’économie, le ministère de la transition écologique, l’Ademe, etc.
 

La France est aujourd’hui le marché de référence des obligations vertes.

 

Quel est l’objectif de Finance For Tomorrow ?  

Notre ambition est de créer un modèle financier pour demain. La finance de demain doit être connectée à l’économie réelle, innovante, numérique, collaborative. Elle doit financer une croissance soutenable qui est consciente de ses impacts sur l’environnement.

Le monde de la finance doit être compétitif et collaboratif en même temps. Dans ce sens, nous sommes en train de créer, avec l’ONU, un réseau mondial des places de finance verte : Hong-Kong, Dublin, Londres, Francfort, Shangai, Toronton, Luxembourg, Stockholm, etc.

 

Quels sont les atouts de la France en matière de finance verte ?

La France est leader en matière de finance verte grâce à un écosystème extraordinaire. Les liens forts qui sont noués entre les acteurs publics et les acteurs privés ont donné un avantage compétitif à la place de Paris. L’obligation de transparence des investisseurs sur leur impact climat en est un bel exemple. L’investissement responsable est une tradition française.

De plus, la COP 21 a donné un bel élan à ces initiatives. Par exemple, l’État français est le plus gros émetteur d’obligations vertes.

 

Qu’est-ce qu’une obligation verte ?

Acheter une obligation, c’est accorder un prêt à une grande entreprise ou à un État. Une obligation verte (ou green bond ) est une obligation pour laquelle l’émetteur informe l’investisseur à l’avance de la destination des fonds. Des contrôles ont lieu avant l’investissement, régulièrement au cours de l’investissement et à la fin par des auditeurs indépendants.

 

Quelles sont les perspectives d’évolution de la finance verte ?

Il faut aller plus loin dans le verdissement de la finance. Pour cela, nous devons continuer à développer notre expertise, à innover. Les Fintech vertes et durables doivent être mobilisées. Ensuite, nous devons continuer la collaboration entre le public et le privé. Nous devons améliorer la formation sur la finance durable dans les écoles et les universités. Enfin, il nous faut communiquer sur la finance verte. Il faut que les épargnants prennent conscience de leur rôle à jouer dans destination de leur épargne.

 

Vous croyez en la réussite de la France ? Participez aux   1ers Trophées #LetsgoFrance  !

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …