8 janvier 2020 3 minute(s)

Gien ou l’art de faire rimer faïence et France

Mondialement connue, la faïence de Gien incarne depuis deux cents ans l’excellence à la française dans le domaine de la céramique d’art. Dépositaire de savoir-faire exceptionnels, elle s’est réinventée ces dernières années en sublimant son héritage. Récit d’une transformation mêlant tradition et audace créatrice.

 

Yves de Talhouët, Président Directeur Général de la Faïencerie de Gien

Un fleuron tricolore

Depuis 1821, la commune de Gien (Loiret) abrite la plus réputée – et de loin ! – des faïenceries françaises. Un joyau artisanal qui a donné ses lettres de noblesse à l’art de la table et qui figure depuis 2005 dans le cercle convoité des Entreprises du Patrimoine Vivant.

135 salariés hautement qualifiés dont 80 artisans, des collaborations régulières avec des artistes et designers prestigieux, un outil industriel de pointe et une production française totalement intégrée, de la sélection des terres et la fabrication de la pâte jusqu’à la réalisation des décors : la Faïencerie réunit tous les ingrédients d’une success story qui a su traverser les âges et les modes.

De l’art de relancer une marque

Mais si sa notoriété artistique n’a jamais faibli, la manufacture n’en a pas moins dû faire face au début des années 2010 à de sérieuses difficultés économiques qui auraient pu avoir raison d’elle. Elle est reprise en 2014 par Pascal d’Halluin, « sauveur » des jeans Lee Cooper, et Yves de Talhouët, un polytechnicien qui a fait une brillante carrière dans de grands groupes informatiques.

Cet ancien CEO France de Hewlett-Packard est porté par l’envie de replonger dans un univers d’entreprises à taille humaine, françaises, et dotées d’une riche histoire. « Je suis très attaché à l’artisanat. J’aime beaucoup la matière, le bois, la ferronnerie … La faïencerie m’a tout de suite attiré par le côté matière et la dimension d’artisanat d’art », explique ce PDG passé sans coup férir des nouvelles technologies à des techniques plus ancestrales mais elles aussi très innovantes. Depuis cinq ans, il œuvre sans relâche au redressement de ce fleuron national en consolidant ses positions dans le monde du luxe et en cultivant le sillon de l’élégance à la française.

« Nous avons bâti une marque sur trois piliers : un côté chaleureux, car la faïence est une matière soyeuse, sensuelle, chaude au regard ; une dimension d’élégance à la française, difficile à définir mais reconnaissable au premier coup d’œil, et qui s’exprime dans nos créations par une grande variété de décors et une vaste palette de choix dans nos objets ; et enfin, la dimension authentique. Nos artisans sont français, ils travaillent des matières locales et perpétuent des savoir-faire séculaires français. La faïence de Gien est un petit morceau d’histoire de France ! »

Beauté et élégance, puissants leviers de développement

La Faïencerie produit chaque année entre 700 000 et 900 000 pièces, dont 40 % pour l’export. Avec l’ambition d’atteindre 60 % d’ici quelques années.

Plusieurs axes de développement sont privilégiés. La reprise de certains motifs historiques grâce au patrimoine exceptionnel de la maison, entièrement numérisé, soit plus de 12 000 planches à dessin. La réinterprétation de certains décors intemporels par les artistes avec lesquels la maison collabore. Ou encore l’élargissement des gammes autour de l’équipement de la maison et des cadeaux, au-delà du périmètre traditionnel de la salle à manger et des arts de la table.

S’il fallait définir la raison d’être de cette illustre bicentenaire ? « Ce serait de fabriquer du beau, d’enchanter les moments de convivialité, d’apporter une pointe de rêve grâce aux coloris très beaux de nos produits et à l’histoire qui les accompagne », s’enthousiasme Yves de Talhouët.

Nul doute qu’à Gien, terre d’héritage et d’inventions perpétuelles, faïencerie rime avec féérie. Une promesse de marque qui engage autant qu’elle fait rêver … Et qui, à l’ère du numérique et de l’immatériel, nous rappelle toute l’importance des métiers d’art et de la main humaine

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !