27 juillet 2018 3 minute(s)

La filière française de l’IA en ordre de marche

Créé en août 2017, le Hub France IA réunit en son sein grands groupes, start-up, chercheurs et personnalités de tous bords déterminés à porter la filière française de l’intelligence artificielle au plus haut niveau. Entretien avec Nathanaël Ackerman, cofondateur et directeur du Hub.
ackerman_nathanael.jpg, par AdminLetsGo

Comment est né le Hub France IA, lancé en août 2017 ? 

Nathanaël Ackerman : Il vient de la mobilisation de grandes entreprises françaises* face aux enjeux et conséquences du développement de l’IA. Dans un contexte de prédominance des États-Unis et de l’Asie, premiers investisseurs dans ce domaine, elles ont pris conscience du potentiel français et du besoin de structurer le secteur. Nous sommes en effet à un point de bascule : nos start-up sont de plus en plus nombreuses à atteindre un très haut niveau d’innovation, l’appétit du risque augmente avec la compétence et les chercheurs français qui évoluent à la tête des plus gros laboratoires mondiaux, à l’image de Grégory Renard, chef du programme Deep learning et IA de la Nasa, souhaitent aujourd’hui faire profiter leur pays de leur expertise. Le Hub s’est donc donné la mission d’aider à structurer la filière en mobilisant l’écosystème constitué des grands groupes, ETI, PME start-up, ONG, écoles et universités, instituts de recherche, associations savantes, pôles de compétitivité et meetups impliqués dans l’intelligence artificielle. Cette dynamique attire chaque jour de nouveaux membres. 

 

Concrètement, comment êtes-vous organisés ? 

[[nid:2393]] N.A. : Nous allions think tank et  do tank, c’est à dire réflexion et action, dans une approche transverse et intersectorielle. Pour formuler des propositions d’orientation de la filière, nous avons mis en place un comité d’orientation, composé de membres reconnus pour leur expertise et leur expérience business, et un groupe de réflexion éthique, dans une optique assumée d’intérêt public. La partie do tank est assurée par la création de bientôt 16 groupes business qui se mobilisent chacun sur des problématiques spécifiques comme la mobilité, l’énergie, la ville intelligente, les ressources humaines ou le design, afin de susciter la création de produits par l’identification de nouveaux business cases, la réalisation de proof-of-concept, et la mise en place de challenges industriels. 

 

 « Comparée aux autres pays de l’Union, la France dispose déjà d’une maturité, d’une expertise et de ressources considérables ». Nathanaël Ackerman, cofondateur et directeur du Hub France IA

 

Comment s’est articulé votre travail avec celui de la Mission Villani, qui a rendu en mars dernier son rapport sur l’intelligence artificielle ? 

[[nid:2394]] N.A. : En tant qu’operating system de l’écosystème d’IA, nous avons été des contributeurs du rapport Villani et nos échanges ont été réguliers. Nous partageons la même ambition : prendre l’initiative et permettre l’émergence d’une alliance européenne de l’IA. Comparée aux autres pays de l’Union, la France dispose déjà d’une maturité, d’une expertise et de ressources considérables. Piloter une initiative européenne est à sa portée ! Et ensemble, nous souhaitons mettre en place tous les moyens d’y parvenir.           

 


* Dix grandes entreprises fondatrices sont à l’origine du Hub : SNCF, Air Liquide, Air France, France Télévisions, TF1, La Banque Postale, La Société Générale, Leonard-Vinci, EDF, et l’ensemble des IRT (Instituts de Recherche Technologiques). De très nombreuses PME et start-up ont également déjà rejoint le Hub.  Parmi les grands groupes français, une trentaine ont actuellement fait part de leur intérêt ou sont en phase d’intégration.


Chiffres-clés :

  • 5300 chercheurs sont mobilisés dans la recherche sur l’intelligence artificielle en France aujourd’hui, représentant plus de 250 équipes de recherche. 
  • Plus de 270 start-up et 80 ETI et PME françaises sont spécialisées dans l’intelligence artificielle.  
  • 1,5 milliard d’€ sur 10 ans dans le cadre des investissements d’avenir. 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !