8 septembre 2017 3 minute(s)

Les innovations du monde associatif en France

Nombre de nos associations en France, nées après la Première guerre mondiale, vont bientôt fêter leur centenaire. Rien de poussiéreux pourtant dans le paysage associatif hexagonal ! Boostée par la révolution digitale, la solidarité en France n’a jamais été aussi créative. Tour d’horizon.

[[nid:1302]] Dans le monde associatif comme ailleurs, le digital a ouvert des myriades de possibilités qui renouvellent profondément l’écosystème, en même temps qu’elles offrent une force de frappe et une efficacité inédites aux acteurs existants.

Emploi, habitat, éducation, culture, écologie, citoyenneté, santé, accessibilité… Dans tous ces champs, les Français à la fibre sociale ont su s’emparer avec passion et ingéniosité des nouvelles technologies pour apporter des réponses innovantes aux défis qui se posent à notre pays.

 

L’innovation sur tous les fronts

[[nid:1303]]Dans la longue liste des inventions au grand cœur, on trouve par exemple MyHumanKit, qui propose gratuitement des fichiers open source aux personnes en situation de handicap désireuses de fabriquer elles-mêmes leur prothèse. Bibliothèques Sans frontières, avec l’Ideas Box, offre une médiathèque mobile en kit aux populations éloignées de la culture et de l’information. La Banque alimentaire du Rhône, avec son application ProxiDon, aide les petits commerçants à faire don de leurs invendus en organisant leur récupération. Frateli, avec sa plateforme participative Inspire 2.0, s’appuie sur une communauté́ de lycéens et d’étudiants« éclaireurs » pour orienter leurs cadets dans les études supérieures…

[[nid:1304]]Tous les types de structures sont concernés par cette grande vague d’innovation qui traverse l’Hexagone. Des associations historiques comme Médecins du Monde ou La Croix Rouge ont su se mettre à l’heure des réseaux sociaux, mais aussi des courses de charité à l’anglo-saxonne : grâce aux outils de crowdfunding proposés par Alvarum et iRaiser, les coureurs du Marathon de Paris peuvent ainsi obtenir un dossard en ligne en collectant des dons auprès de leur entourage, reversés ensuite aux associations. Un concept novateur qui séduit les internautes, en quête de transparence quant à l’usage fait de leur argent.

 

Fédérer une communauté au service de l’intérêt général

Si cet élan révolutionne aussi en profondeur le monde philanthropique français, c’est parce qu’il assure la vitalité de l’écosystème lui-même, en permettant de financer et d’accompagner le développement des structures, de les mettre en réseau entre elles, de mutualiser leurs besoins.

[[nid:1305]]À côté d’HelloAsso, premier site de collecte de fonds dédié aux associations, CAP ou pas cap ? Comprendre et Agir à Paris ! recense ainsi les initiatives citoyennes en région parisienne, quand Ticket for Change fournit un programme en ligne d’accompagnement vers l’entrepreneuriat social et MakeSense permet à des entrepreneurs solidaires de mobiliser des bénévoles.

« Les associations, en tant que nouvel acteur du digital, sont en voie d’apporter un nouveau souffle au dynamisme entrepreneurial » Julie Maillard, Les Échos, avril 2017

 

[[nid:1306]]Réciproquement, les approches de développement offertes au monde de l’entreprise sont de plus en plus déclinées au service du monde associatif : des concours et labels comme le Google Impact Challenge ou La France s’engage, qui récompensent des projets innovants portés par les associations, jouent pour ces startups à but non lucratif un rôle d’accélérateur déterminant, qui leur permet de démultiplier leur impact de façon exponentielle.

Si l’engagement en France n’est plus « ni militant, ni syndical, ni partisan », il n’en anime pas moins une communauté de plus en plus dynamique, consciente que ce seront les synergies qui feront bouger le pays.

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !