12 novembre 2018 2 minute(s)

Loïc Hénaff : « L’attractivité de la France, c’est la richesse de sa diversité»

Plus de cent après sa création dans le Finistère, à Pouldreuzic, la PME Jean Hénaff est l'une des marques bretonnes les plus appréciées des Français. Le Président de son Directoire, Loïc Hénaff, s'est prêté pour nous au jeu des « 5 questions à ».

Que vous évoque #LetsgoFrance ?

loic_henaff-_credits_jean_henaff.jpg, par AdminLetsGo

Loïc Hénaff : Cela m’évoque : En avant, Guingamp ! (rires). Plus sérieusement,  c’est l’idée que nous avons des atouts incroyables en France, mais aussi une capacité à nous dénigrer. Arrêtons de nous créer des contraintes, il y en déjà assez et ouvrons les yeux !

 

Qu’est-ce qui fait selon vous l’attractivité de la France ?

L.H. : C’est la richesse de sa diversité. En Australie où j’ai habité, vous pouvez rouler dix heures sans changer de paysage. En France et la Bretagne en particulier c’est tout le contraire, c’est une diversité en termes de paysages, de climat, de cultures, d’accents.

 

Par quel exemple l’illustreriez-vous ?

L.H. : Par le Finistère. Là je suis dans le pays bigouden, avec à 4 km de l’entreprise une immense plage de sable fin. En remontant vers le nord, près de Quimper vous tombez dans un bocage très riche avec la rivière Odet, puis l’Aulne à Châteaulin. Vous poursuivez et atteignez les monts d’Arrée avec de la lande et de la bruyère. Toujours vers le nord à Landivisiau voici une région de chevaux, puis la région maraichère du Léon, choux-fleurs, artichauts, et juste après à Roscoff vous vous retrouvez dans la Manche et, parfois, dans la brume. Ce sont six paysages totalement différents et nous n’avez fait que traverser le Finistère…

 

Si vous étiez Ministre de l’économie, quelle serait votre première réforme ?

L.H. : Je supprimerais tous les comités Théodule de mon ministère qui créent des inepties comme l’écotaxe sous la pression de lobbies. Je me suis beaucoup battu contre, pas contre le côté « éco » qui est justifié mais parce que c’était une pénalité à la distance et à l’éloignement. Or la TIPP joue déjà ce rôle de collecte variable… les concepteurs en avaient perdu le sens.

 

Finalement, la France de demain, en 3 mots, vous l’imaginez comment ?

L.H. : Ouverte sur le monde, plurielle et généreuse.


C'est parti pour la 2ème édition ! Participez à la 2nde édition des Trophées #LetsgoFrance ici.

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !