31 juillet 2017 2 minute(s)

Piscines naturelles : la France fait le grand saut

Particuliers et collectivités publiques françaises recherchent de plus en plus la baignade au naturel. Un secteur promis à un bel avenir, et qui pourrait compter dans la transition écologique, quand on sait que la France détient le record européen du nombre de piscines privées.

 

[[nid:1259]]« L’eau naturelle exerce un véritable pouvoir de fascination sur l’homme. Depuis toujours, ce dernier a construit des jardins aquatiques pour profiter de la fraîcheur de l’eau et de l’infinie beauté des plantes mystérieuses. C’est aussi l’opportunité de se fondre dans les charmes de la nature en observant la faune qui évolue. » Ces mots rêveurs de Patrick Lemaire, paysagiste bourguignon, décrivent une expérience qui séduit aujourd’hui un nombre croissant de Français.

 

[[nid:1260]]Inspirée des ruisseaux de montagne, la piscine biologique permet de se baigner dans une eau sans chlore ni produits chimiques, les plantes et les minéraux se chargeant de la nettoyer et la purifier naturellement. Si l’investissement est plus cher au départ qu’une piscine traditionnelle, il est rentabilisé sur le long terme, du fait de moindres coûts d’entretien.

 

Rhône-Alpes, pionnière des piscines naturelles en France

[[nid:1258]]Plébiscitées depuis trente ans par l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, où sont nés des leaders aujourd’hui actifs dans toute l’Europe, les piscines naturelles sont apparues en 2002 en France : à Chambéry, pour le premier bassin particulier, et à Combloux, pour la première baignade publique.

Le cabinet d’architecte-paysagiste Green-Concept, basé près de Lyon, ne savait pas encore qu’en répondant à l’appel à projet de cette commune de Haute-Savoie, il allait inspirer 16 autres collectivités françaises, désireuses de développer le tourisme vert et rural, et faire de Rhône-Alpes un territoire précurseur dans l’essor de ce marché au potentiel énorme, eu égard à l’air du temps.

 

[[nid:1261]]Dans toutes les communes qui se sont jetées à l’eau, le bilan est positif : la filtration écologique a tenu bon face aux vagues de chaleur et aux affluences record de l’été 2016 – le même été qui, avec la faiblesse des taux d’intérêt, a boosté la construction de piscines privées en France. Une performance que 2017 risque de renouveler, au vu de la météo des mois de mai et juin…

 

 

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !