23 octobre 2018 1 minute(s)

Anémone Bérès : « Ce qui fait l’attractivité de la France, c’est sa capacité d’innovation »

Le Réseau Envie est l'un des acteurs historiques de la collecte et de la rénovation des déchets électriques et électroniques. En 2019, en plein coeur de Paris, le Réseau ouvrira son « Labo », un lieu dédié à la sensibilisation du grand public aux enjeux de l'économie circulaire. Anémone Bérès, sa présidente, s'est prêtée pour nous au jeu des « 5 questions à. »

Que vous évoque #LetsgoFrance ?

Une belle initiative pour mettre en avant les innovations positives.

 

Qu’est-ce qui fait selon vous l’attractivité de la France ?

La capacité d’innovation.

 

Quels exemples de cette attractivité citeriez-vous ?

Les nombreuses entreprises sociales qui s'appuient sur cette capacité à innover afin d'avoir un impact positif sur l'économie. Chez Envie par exemple, nous réparons ou recyclons des déchets électriques et électroniques aussi bien que du matériel médical, selon un savoir-faire propre et nous formons des personnes éloignées de l’emploi en transmettant ces valeurs.

 

Si vous étiez ministre de l’économie, quelle serait votre première mesure ?

Sur la lancée de la feuille de route pour l'économie circulaire (FREC), nous soutiendrions les entreprises de l'économie sociale et de l'économie circulaire pour qu’elles remplissent pleinement leurs missions d'intérêt général, en définissant des objectifs chiffrés et par des mesures d'incitations fiscales.

 

La France de demain, en 3 mots, vous la voyez comment ?

Solidaire, en croissance, optimiste.

 


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !