31 janvier 2020 4 minute(s)

Deeptech Founders : La recherche française au cœur de l’innovation de rupture

Le programme national Deeptech Founders forme des chercheurs de toutes disciplines à l’art complexe de l’entrepreneuriat associé aux innovations de rupture et aux avancées technologiques et scientifiques majeures. Mais tous n’y parviendront pas ! Car pour son directeur, Robert Marino, cette structure unique permet avant tout de bâtir un écosystème puissant autour de la recherche française, et défendre ainsi stratégiquement un pouvoir de création déterminant.

En quoi consiste le programme de Deeptech Founders, lancé en 2018 en partenariat avec Bpifrance, pour former des « chercheurs-entrepreneurs » ?

Robert Marino : Le programme vise la formation de porteurs de projets issus de la recherche académique ou privée, mais aussi l’accélération de startups scientifiques en phase de scale-up. Il répond à l’énorme mouvement qui, depuis 10 ans en France, vise à favoriser les deep techs et le transfert de technologies en adressant un besoin spécifique aux acteurs du secteur : prendre conscience du possible, mais aussi des difficultés. Nous avons donc réuni une centaine de mentors autour d’un lieu d’apprentissage entre pairs pour donner à chaque porteur de projet un maximum d’expertise sur le potentiel de son projet, mais aussi sur le changement de vie qu’il implique. L’entrepreneuriat en deep tech est particulièrement complexe et exigeant. Il prend en moyenne 8 à 10 ans pour un lancement, et demande donc plus de moyens qu’un projet de startup classique tout en étant plus incertain. Entre rencontres hebdomadaires avec les mentors et suivi personnalisé des équipes, l’objectif est donc d’intégrer chacun dans un écosystème renforcé, mais aussi d’assumer l’épreuve de la viabilité comme de la volonté de s’y consacrer corps et âme.

Tous les chercheurs du programme n’ont donc pas vocation à lancer leur startup ?

Robert Marino : Non, et ce n’est pas le but. Le modèle du chercheur-entrepreneur est rare et son succès est par définition « extraordinaire ». Sur les deux cents alumni du programme, tout parcourt confondu, du master aux professeurs ou cadres en entreprise, environ la moitié de chaque promotion décide finalement de ne pas se lancer à son compte pour passer par d’autres voies, en s’appuyant sur le réseau constitué grâce à nous. Nous soutenons tout autant ce modèle de « chercheur-entreprenant », c’est-à-dire qui associe à son travail en laboratoire un questionnement sur ses applications possibles. Ce chercheur doit savoir qu’il peut compter, en France, sur un solide réseau de soutien pour que ses recherches ne restent pas cantonnées dans un microcosme. Nous travaillons ainsi autant au lancement de pépites qu’à la construction d’un écosystème public-privé vertueux, bienveillant, attractif, intergénérationnel et interdisciplinaire, sur le long terme.

Quel est l’enjeu de cette valorisation du potentiel français en deep tech ?   

Robert Marino : C’est le tournant pris dans le monde entier. La France a un rôle majeur à y jouer et elle en a conscience car l’enjeu des deep techs est, par définition, révolutionnaire. C’est là qu’on pense par exemple l’intelligence artificielle, la biologie de synthèse, l’ingénierie du vivant ou l’informatique quantique et, finalement, qu’on cherche à répondre aux défis sociétaux les plus fondamentaux : quelles solutions pour préserver l’environnement, bâtir les villes de demain, les transports, l’approvisionnement en eau, en nourriture, en énergie, en médicaments… C’est un pouvoir d’innovation sans pareil auquel nous devons donner tous les moyens d’aboutir. Nous avons la chance de pouvoir compter sur des laboratoires d’excellence reconnus de par le monde pour la qualité sans conteste de leurs travaux. Il nous revient de les défendre pour qu’ils révèlent toute leur puissance.

Ils ont réussi ! Les fleurons de la deep tech :

Enterome

Spécialisée dans le développement de thérapies innovantes pour les maladies liées à des anomalies du microbiote intestinal, la pépite Enterome s’affirme comme un véritable étendard de la recherche française, pionnière dans l’exploration médicale de la flore intestinale.

www.enterome.com

Outsight  

La société innovante et parisienne Outsight, issue de Dibotics, est à l’avant-garde  de la perception des « smart machines ». Elle développe une caméra 3D sémantique révolutionnaire pour les véhicules autonomes, mais aussi des imprimantes à ADN à partir d’enzymes naturelles pour la médecine, la biologie industrielle, ou l’alimentation.

www.outsight.tech

Sensome

La société francilienne Sensome a créé un capteur miniaturisé doté d’intelligence artificielle capable d’améliorer le traitement des AVC qui touchent 1,5 millions de personne chaque année en Europe et aux Etats-Unis. Les essais cliniques vont débuter.

www.sensome.com

Ynsect

Dans la liste des 40 start-up les plus prometteuses dévoilée en par la French Tech, lauréat de deux prix Tech For Good 2019,  Ynsect élève des insectes pour produire des ingrédients premium, naturels et de haute qualité pour l’aquaculture et la nutrition des animaux de compagnie

www.ynsect.com

Ils  arrivent ! Et sont issus de la première promotion de Deeptech Founders :

Cryptonext Security

Cette start-up développe des logiciels permettant de protéger les infrastructures informatiques contre les attaques des ordinateurs quantiques. Soutenue par le fonds Quantonation et accélérée par le programme Cyber de Thales, Cryptonext Security a déjà des partenariats avec des acteurs majeurs de la sécurité comme Docapost.

www.cryptonext-security.com

Ermium Therapeutics

Ermium Therapeutics développe des thérapies innovantes contre les maladies auto-immunes comme les IBD ou l’arthrite rhumatoïde. Lauréat i-Lab 2019, Ermium a levé, dès sa création, 6,3 millions d’euros.

www.ermium.com

Green Spot Technologies

GST développe des farines sans gluten, pauvres en glucides, riches en fibres et protéines à partir de coproduits de fruits et de légumes. La société a déjà levé plus de 2 millions d’euros.

www.greenspot-tech.com

EVerZom

Cette start-up développe une plateforme de production de vésicules extracellulaires qui sont une nouvelle approche thérapeutique pour la médecine régénative. Lauréat du concours i-Lab 2019 et du Forum Labo Paris 2019, EVerZom, incubée à Paris Biotech Santé, a tout pour réussir.

www.everzom.com

Deep Algo

Cette startup de DataScience et lauréate i-Lab 2019, développe une intelligence artificielle qui permet à quiconque de comprendre et de valider les centaines d’algorithmes qui sont utilisés au quotidien par les entreprises pour prendre des décisions.

www.deepalgo.com

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !