12 mai 2020 5 minute(s)

La start-up medGo, un allié de taille pour renforcer les rangs du personnel soignant pendant la crise du Covid-19

En 2016, Adrien Beata, Antoine Loron et Christopher Rydahl co-fondaient la solution digitale medGo. Une plateforme dédiée aux établissements de santé français pour répondre à l’enjeu stratégique du remplacement du personnel soignant. Partant d’un constat simple mais coriace : la gestion chronophage et répétitive des ressources humaines morcelle le temps des professionnels de santé, qui renoncent, faute de temps, à être sur le terrain pour organiser et veiller à la qualité des soins. Depuis le 16 mars dernier, medGo s’engage aux côtés des Agences Régionales de Santé dans le cadre de la gestion de crise Covid-19, déployant en un temps record sa solution Renforts-Covid pour lancer un appel à volontaires et renforcer les équipes des établissements de santé. Entretien avec Adrien Beata, co-fondateur et COO de medGo, sur cette coopération start-up - organismes publics réussie.

La start-up medGo, un outil de gestion des remplacements stratégique pour les établissements de santé français

La start-up medGo est venue répondre à la problématique du remplacement du personnel soignant dans les établissements de santé français. Une gestion des ressources humaines fastidieuse, avec des outils peu efficaces et peu ergonomiques, dans un secteur où le temps est plus que précieux. « Il fallait trouver une solution pour soulager les équipes d’encadrement et les équipes soignantes de ces tâches administratives qui, petit à petit, viennent empiéter sur leur mission principale : fournir des soins de qualité aux patients » explique Adrien Beata. Face à ce paradoxe des cadres de santé contraints de passer plus de temps dans un bureau plutôt que sur le terrain, medGo a voulu redonner du temps à ces professionnels.

medGo a developpé une plateforme RH digitale qui permet aux établissements de santé de gérer leur réseau de remplaçants, et de les solliciter sur des missions précises qui correspondent à leurs compétences, et leurs disponibilités.

« Les outils sont là pour nous aider, ils ne sont pas là pour nous prendre du temps », c’est pourtant précisément dans la gestion des remplacements que les établissements de santé avaient besoin d’aide. Les pratiques étaient encore très manuelles et les cadres de santé passaient des heures au téléphone pour identifier un remplaçant à chaque absence de personnel. « medGo automatise cette recherche de remplaçants lors d’absences prévues ou inopinées, pour faire gagner du temps aux équipes d’encadrement. Sans oublier que medGo joue aussi son rôle de garant de la qualité de vie au travail, en adressant seulement les offres pertinentes aux soignants volontaires, compétents et disponibles sur le créneau de remplacement » souligne Adrien Beata.

 

Antoine Loron, Christopher Rydahl et Adrien Beata co-fondateurs de medGo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposer une solution pour concilier qualité des soins, gain de temps, fidélité et montée en compétences des professionnels de santé

Rapidement medGo a conquis un grand nombre d’établissements de santé. Avec plus de 1 300 établissements utilisateurs de la plateforme au quotidien, medGo est une solution qui, au-delà du gain de temps significatif, permet de réallouer ce temps à des tâches à plus grande valeur ajoutée dans un secteur en tension qui doit concilier compétences, organisation sur le terrain, qualité des soins, effectif suffisant et bien-être. 

MedTech française leader dans la gestion des remplacements du personnel soignant, la start-up offre aux établissements une plateforme interne clé en main et les aide à communiquer au lancement pour inciter vacataires et salariés à rejoindre le réseau de l’établissement sur la plateforme et avoir accès à toutes les demandes de remplacement en temps réel. 

« L’efficacité des process RH dans les établissements de santé est un enjeu majeur. Accélérer et faciliter le recrutement, cibler les professionnels compétents, et gagner du temps, sont des éléments cruciaux pour répondre aux enjeux de santé publique actuels. Il en va de même pour le suivi des remplacements effectués, et la circulation fluide de l’information vers les services de rémunération par exemple » explique Adrien Beata. 

La solution medGo permet de répondre ainsi aux enjeux de sécurité et de qualité du parcours de soins. Lorsqu’une mission de remplacement est postée sur la plateforme, elle cible tous les soignants dont les compétences requises pour la mission ont été validées en amont par l’établissement, et qui connaissent souvent déjà l’établissement. Le fonctionnement même de la plateforme est pensé pour garantir un remplacement opérationnel rapide, sécurisé, et pour fidéliser les professionnels de santé connus par l’établissement. 

« C’est un moyen de fidéliser les équipes en leur donnant accès à des heures supplémentaires pour bénéficier d’un complément de revenu, tout en travaillant dans un établissement qu’elles connaissent et pour des missions qu’elles ont choisies ». Parmi les externalités positives de medGo, la mobilité des agents entre les services, et la montée en compétences permettent au personnel soignant de construire une carrière plus évolutive et polyvalente avec de nouvelles spécialités.

 

L’opération #Renforts-Covid, une collaboration publique-privée réussie pour relayer l’appel des établissements de santé face à la crise du Covid-19

Contactée le 16 mars dernier par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France, medGo a été sollicitée pour développer sa solution à grande échelle dans le cadre de l’appel national à tous les volontaires pour rejoindre les rangs des personnels soignants français. L’objectif était simple : mettre en relation des volontaires avec des établissements ayant besoin de soutien pour gérer la crise du Covid-19. Basée sur l’application medGo, l’opération #Renforts-Covid a été lancée le 20 mars proposant un circuit d’inscription et de publication des besoins adapté à la crise. Tous les établissements d’Île-de-France ont été associés au projet pour relayer cet appel massif aux volontaires. En deux jours, #Renforts-Covid recensait déjà 5 000 volontaires et 500 établissements de santé. Deux semaines après, l’opération s’était étendue à 9 autres régions, comptant ainsi près de 6 000 établissements sur la plateforme et plus de 60 000 volontaires inscrits pour mettre à disposition leurs compétences. Plus de 20 000 placements ont été réalisés dans le cadre de la gestion de la crise ce qui a fait de medGo le premier outil de placement et de circulation de volontaires dans le cadre de la crise sanitaire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La conviction de medGo : l’accompagnement au changement

La conviction de medGo : être au plus proche du quotidien des professionnels de santé pour répondre le plus simplement possible à leurs besoins. Quand on interroge Adrien Beata sur le positionnement de ces nouveaux outils au sein des établissements de santé, il raconte « Les établissements étant parfois dubitatifs face à un énième outil, il est important de montrer que nous sommes là pour leur faire gagner le temps dont ils manquent. Les solutions que nous apportons sont simples, accessibles partout et l’investissement pour se l’approprier est faible. Enfin aujourd’hui pour convaincre les acteurs de la santé de se tourner vers la MedTech française, il est important de rendre les solutions interconnectées pour éviter les ressaisies manuelles et de fait, des erreurs. » 

L’accompagnement au changement est l’une des clés pour medGo et permet souvent aux utilisateurs les plus difficiles à convaincre de devenir les meilleurs ambassadeurs de la solution dans leur service. Depuis sa création, la start-up a su accompagner les établissements dans leur utilisation de medGo et a même parfois permis d’impulser une réorganisation des services ou de certains postes RH. 

Prochaines étapes pour medGo, consolider ses actions auprès des établissements de santé et médico-sociaux en France et élargir les fonctionnalités du produit pour répondre aux besoins des professionnels. À la gestion des remplacements qui a fait son succès, medGo souhaite ajouter tout le suivi administratif des équipes RH engendré par un remplacement, du contrat de travail jusqu’à la transmission vers l’outil de paie. Et medGo ne compte pas se restreindre à la France, la start-up s’apprête déjà à améliorer la gestion des remplacements du personnel soignant Suisse, Belge et d’Europe de l’Ouest.

 

Votre vote a bien été enregistré ! Allez plus loin : Participez à la visibilité du projet !
NON MERCI !