À la redécouverte du bois français
Construction

À la redécouverte du bois français

par

Construction À la redécouverte du bois français

Le bois a désormais le vent en poupe chez les acteurs de la construction en France. Avec l’essor de ce marché, c’est celui de toute une filière stratégique pour notre pays qui est en train de se dessiner. Explications.

2016 aura soufflé un vent de renouveau sur le secteur de la construction en France.

Bordeaux va bientôt accueillir la première tour en bois de l’Hexagone, grâce à un concept de bâtiment à très basse empreinte carbone en bois massif – dont une partie sera issue de la forêt landaise – proposé par Woodeum, Eiffage Immobilier et l’architecte Jean-Paul Viguier. Avec leur technologie CLT, les lauréats de l’appel à projet relèvent enfin le défi de la hauteur, qui limitait jusqu’à présent la construction en bois, tout réinventant le confort urbain avec un matériau qui permet de stocker le CO2.

400 000

C'est le nombre d'emplois dans la filière du bois en France 

À plus long terme, Timothée Boitouzet, élu jeune innovateur français de l’année par le MIT Technology Review, pourrait bien révolutionner le marché avec son bois amélioré, où l’air et la lignine sont remplacés par un plastique transparent et biosourcé*. Ainsi, le créateur de Woodoo entend « éviter le gaspillage de bois de piètre constitution pour le transformer en bois d’excellente qualité » et le rendre compétitif.

 

Le réveil d’une filière d’avenir

Ces innovations ouvrent de réelles perspectives pour la construction en France, tenue de réduire son empreinte environnementale, et plus largement pour une ressource nationale stratégique – la filière bois représente plus de 400 000 emplois et génère un chiffre d’affaires annuel de 60 milliards d’euros, sur un territoire recouvert à 30 % par la forêt – jusque-là insuffisamment valorisée. 

60 Md €

C'est le chiffre d'affaires annuel généré par la filière du bois en France 

Selon Timothée Boitouzet, « la France est la première puissance européenne en matière de volume de bois sur pied (2,4 milliards de m³ disponibles). Elle est également l’une des dernières à l’utiliser dans le secteur du bâtiment (48 % de ces ressources sont inexploitées). » 

Or tout l’enjeu, pour l’Ademe, est « d’utiliser plus de bois français dans la construction car le marché du bois construction déclenche, par sa valeur économique pour le propriétaire, des coupes de bois en forêt. Les co-produits issus de la coupe (produits forestiers ou sous-produits de l’industrie du bois) peuvent ensuite être utilisés pour l’énergie. »

30 %

C'est le pourcentage du territoire forestier en France 

 Le cercle vertueux n’a jamais été aussi près d’être enclenché. Développement de matériaux innovants, multiplication des acteurs sur l’ensemble de la chaîne : REI France, Sorec habitat, Woodeum Ressources, mais aussi Carbonex, positionné sur la production d’électricité à partir de biomasse… La filière bois française se met en ordre de bataille.

 

* Matériau biosourcé : matériau issu de la biomasse d’origine animale ou végétale.

 

Chargement …