Bientôt un Airbnb made in France ? Le potentiel est là ...
Tourisme

Bientôt un Airbnb made in France ? Le potentiel est là.

par

TourismeBientôt un Airbnb made in France ? Le potentiel est là.

Star mondiale du tourime, la France a toutes les cartes pour créer des pépites qui s’imposeront mondialement. Tour d’horizon d’un secteur en profonde mutation.

La France, un leader mondial face à de nouveaux challenges

Star des destinations touristiques, la France a accueilli pas moins de 84,5 millions de visiteurs étrangers l’an passé, ce qui lui a permis de conserver sa place de pays le plus visité au monde. Mais les statistiques des visites seules ne reflètent pas les bouleversements auxquels doivent faire face les acteurs du secteur. En effet, alors même que le nombre de touristes visitant l’Hexagone  augmente chaque année, «  le taux d’occupation des hôtels parisiens a chuté de 4 points, à 76%. Une contre-performance alors même qu’Airbnb gagne de plus en plus de terrain en région parisienne, avec déjà plus de 60 000 offres référencées.  »

A l’origine de ces mutations, l’émergence à l’échelle mondiale d’un touriste plus connecté et friand d’économie collaborative. Selon la 11e édition de l'étude "European Online Travel Overview", le taux de pénétration du online (qui comprend le web et le mobile) atteindra 45% en 2016 pour les acteurs du tourisme.

 

Les start-up tricolores, nouvelles stars du secteur

Avec son potentiel touristique et sa capacité d’innovation, la France entend bien créer « son Airbnb ». En effet, la liste des start-up françaises à s’être lancées sur le créneau est longue . On y trouve par exemple :

  • Ceetiz, une solution pour réserver en ligne ses activités
  • Air-indemnités, un moyen de se décharger du processus de remboursement lors de retards ou annulations de vols
  • Mr Gustave, qui prend en charge vos bagages lors de votre dernier jour de voyage.
  • BubbleGlobe, une plate-forme communautaire pour réserver des activités touristiques proposées par des locaux.
  • Sharegroop, une solution de paiement de groupe directement intégrée aux sites de l’e-tourisme (transport, hébergement saisonnier et événementiel).

 

Les acteurs traditionnels prennent les devants

Les acteurs traditionnels l’ont bien compris, ils doivent se renouveler pour faire face à la concurrence accrue et transformer les menaces en opportunités.  Au-delà de l’impact direct pour les opérateurs de l’hébergement, c’est le secteur entier qui entend tirer parti des opportunités offertes par le mobile et Internet.

A titre d’exemple, AccorHotels, premier opérateur hôtelier au monde, a réalisé récemment plusieurs acquisitions de start-ups : Fastbooking, centrale de réservation rassemblant plus de 4000 hôtels indépendants ou encore Wipolo, application française qui centralise toutes les informations de voyages. Le géant du transport SNCF a lui aussi initié un processus de collaboration avec les startups afin d’accélérer l’amélioration de son offre. En janvier 2014, le transporteur a créé l’incubateur Voyageur connecté, en partenariat avec Paris Incubateurs. CitéGreen, Clameurs, FidzUp, Geovelo, J’accède, Apila et OpenDataSoft y ont été accueillis. A Patrick Ropert, directeur général de SNCF Gares & Connexions, de mettre en perspective cette initiative « Nous attendons en retour de l’innovation pour nos clients, de l’innovation de service, de production, d’information, de relation ».

 

 

Comme le souligne Laurent Queige, directeur général de Welcome City Lab, incubateur dédié à l’innovation touristique, le digital est une opportunité pour les acteurs traditionnels : «  Les services et produits existants sont repensés et simplifiés par les apports du numérique tandis que de nouvelles offres apparaissent  ».

 

Un processus en marche avec les acteurs institutionnels régionaux

Egalement bouleversés par l’apparition d’Internet, les métiers des offices de tourisme – l’accueil, la promotion, la coordination des partenaires du tourisme local –  sont en train de connaître d’importantes évolutions.

Pour offrir un niveau de service équivalent, les acteurs institutionnels régionaux entendent désormais s’associer au dynamisme des nouveaux acteurs. C’est par exemple le choix effectué par Nord-Pas-de-Calais Tourisme qui a lancé, avec la start-up lilloise Fettle, l’application NothernFrance Experience. Elle propose des circuits touristiques sur mesure dans 9 villes de la région : géolocalisation, adaptation au profil du visiteur et surtout au temps dont il dispose. Une solution qui booste le tourisme du Nord, dynamise son image et combat les idées reçues, selon lesquelles les accteurs institutionnels sont souvent conservateurs. 

 

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …