vivatech-inpi.png
Le stand de l'INPI au salon consacré à l'innovation technologique et aux start-up, VivaTech ©INPI
Datas
par

Entreprises, le RNCS vous ouvre ses données !

C’est un article de la loi de 2015 – pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques – devenu réalité. Depuis 2017, l’INPI met à disposition librement et gratuitement les données du registre national du commerce et des sociétés (RNCS). Des données décisives qui peuvent aider les entreprises françaises à innover, conquérir de nouveaux marchés et appréhender la concurrence. Cette démarche Open data a déjà conquis des centaines d’utilisateurs.

anne_dufour.jpg

anne_dufour.jpg, par AdminLetsGo

Faut-il savoir pour mieux entreprendre ? C’est en tout cas le postulat qui a conduit la loi Macron à libérer l’accès aux données du registre national du commerce et des sociétés. Autrefois payantes et limitées, ces données n’étaient utilisées que par une dizaine d’entreprises, comme Société.com. Elles sont aujourd’hui libres, gratuites et transformables par tous. Une politique volontariste qui vise à favoriser la création de nouveaux services : bases de données à usage interne, analyses financières, études et statistiques, aides à la décision, mapping, benchmark etc. Et qui contribue également à hisser la France au TOP 5 des pays les plus open data friendly .

 

Les données disponibles couvrent les comptes annuels et les inscriptions relatives aux immatriculations, modifications et radiations, déposées auprès des greffes des tribunaux à compétence commerciale. Quel intérêt pour les acteurs économiques ? « En croisant ces données aux données de l’INPI sur le dépôt de marque, on obtient des analyses fines, par secteur, par département etc. Un atout dans la prise de décision et un levier de développement, pour une entreprise en création ou en reprise, par exemple,
On peut aller encore plus loin, quand on couple ces données à celles de l’Insee, pour avoir une autre approche de l’aide au recouvrement des entreprises, de la mesure du risque etc. Le secteur bancassurances fait partie des utilisateurs de ce service, mais on compte également des cabinets de conseil en stratégie ou des entreprises spécialisées dans la relation client, de la prospection à l'encaissement. »
, explique Anne Dufour, Directrice du département des données de l’INPI. L’institut enregistre à ce jour 350 licenciés sur ses données propriété industrielle et 1020 sur celles du RNCS.  

 

« Très bientôt, la France entrera dans la 2e vague de l’open data, marquée par une logique de valorisation des données, sur des sujets experts mais rendus accessibles. » Séverine Le Brun, Chargée de diffusion Open Data à l’INPI 

 

Pas tous égaux devant la donnée !  

Tous les licenciés sont des experts de la donnée qui savent apprécier et manipuler les quelque 14 millions de données dont dispose l’INPI. Quid de l’entrepreneur lambda qui n’est pas data scientist ?  Séverine Le Brun, chargée de diffusion Open Data, reconnaît le challenge « Nous avons connu une première vague Open data, avec le portail data.gouv.fr en figure de proue. Elle se caractérisait par un catalogue d’informations de chaque administration. Très bientôt, la France entrera dans la 2e vague de l’open data, marquée par une logique de valorisation des données, sur des sujets experts mais rendus accessibles ».
L’INPI  travaille à une mise à disposition plus simple et plus conviviale de ses données., avec de nouvelles fonctionnalités. Développement à suivre !

 

Intéressé ? Suivez le lien vers la demande de licence.


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.