visuel_editeurs_jeux_l_609342737.jpg
Noël

Jeux de société : la France joue ses cartes !

par

Noël Jeux de société : la France joue ses cartes !

Dans la hotte de ce Noël 2017, les jeux de société s'apprêtent à battre de nouveaux records de ventes et les Français tirent leur épingle en imposant leur rythme et leur créativité. Si la société Asmodée s’est imposée en leader, c’est toute une nouvelle génération « made in France » qui se révèle prête à en découdre.

Les jeux de société à la fête

En pleine ascension, les jeux de société s’imposent depuis quinze ans avec une force décuplée. Malgré la concurrence des jeux vidéo, applications mobiles et autres nouvelles technologies, 12 millions de boîtes sont vendues chaque année en moyenne en France, faisant de son marché le plus important d’Europe. « Quelles que soient les dernières technologies qui conduisent souvent les enfants à jouer seuls ou entre eux, il n’y a que les jeux de société qui permettent aux adultes de participer. C’est la clé de leur succès ! », analyse Alain Ingberg, vice-président de l'Association des créateurs et fabricants de jouets français.

 

Asmodée en tête

Jeux de cartes ou d’aventure, escape games ou stratégie famille, la création bat son plein et les éditeurs français mènent la danse. En moins de vingt ans d'existence et avec 24 % de parts de marché, Asmodee s'est imposée comme le leader de l'édition et la distribution de jeux de société en France en détrônant le géant américain Hasbro. Portée par le succès de ses cartes stratégiques Pokémon, misant sur la création plus que sur la déclinaison, la société implantée dans les Yvelines présente près de 300 nouveaux jeux chaque année et ne cache pas son ambition de conquérir la place de numéro un mondial du jeu de société.

 

Une création française à la conquête du monde

Ce succès planétaire ouvre de nouveaux horizons aux éditeurs français. Goliath, Dujardin, France Cartes, Bioviva, Mégableu… Ils sont nombreux à vouloir remporter la partie. Dans le domaine des jeux d’évasion, c’est Dujardin qui souhaite créer l’événement avec son Escape game, ou Goliath, avec Mission escape, un univers d’énigmes pour les enfants dès 6 ans. Dujardin lance aussi une nouvelle version de Chronobomb, en rupture de stock à Noël 2014, quand Chass’Fantômes de Mégableu continue de séduire le plus grand nombre.   

 

« Le jeu de société est un atout idéal pour s’imposer à l’international et les Français ont toutes les cartes en main. »

 

Au-delà du marché français

Alors quand Noël approche et avec lui, le pic de ventes tant attendu, c’est l’heure de vérité pour ces éditeurs qui rêvent de s’imposer au-delà des frontières hexagonales. « La France est un très beau marché. Nous attendons une croissance de 1 à 2 % en 2017 », estime Alain Ingberg, « mais le marché national ne suffit pas. Le jeu de société est un atout idéal pour s’imposer à l’international et les Français ont toutes les cartes en main. Business France organisera le premier pavillon français lors du Salon du Jouet de Nuremberg en 2019 ». L’occasion pour les Français d’engager une nouvelle partie !

 


Les jeux de société en chiffres

Les jeux de société ont représenté 13,5 % des ventes du marché du jeu et jouet en 2016, affichant une progression de 6 % en 2016.

En 2017, les jeux de société vont passer pour la première fois la barre des 400 millions d’euros en France, avec une croissance de 7 % des ventes entre janvier et octobre 2017.

Source : NPD Group

Découvrez notre infographie sur le marché du jouet en France.


Vous croyez en la réussite de la France ? Participez aux 1ers Trophées #LetsgoFrance !

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …