La French Tech met le cap sur l’Afrique du Sud !
International

La French Tech met le cap sur l’Afrique du Sud !

par

International La French Tech met le cap sur l’Afrique du Sud !

Labellisée French Tech au printemps 2016, la ville du Cap - Cape Town - vient de se doter d’un incubateur, emblème et vecteur d’une coopération renforcée entre la France et l’Afrique du Sud.

La présence française en Afrique du Sud est ancestrale. A la fin du XVIIe siècle, des huguenots chassés par Louis XIV furent autorisés à s’établir dans la région du Cap pour y faire du commerce ou cultiver la vigne. Certes, la langue de Molière y est bien moins pratiquée que celle de Shakespeare, et le pays compte aujourd’hui à peine 9 000 résidents français.

Mais plus de 360 entreprises hexagonales y sont présentes, comme Dassault Systèmes, Orange, Gemalto ou encore Schneider Electric, et toutes sont partenaires du nouvel incubateur, le « French South African Tech Labs. »

 

Le Lab, fer de lance de l’innovation Made in France à Cape Town

Vaisseau amiral des entrepreneurs français en terre sud-africaine, le "French Tech Lab" est un espace de coworking, d'incubation et d'accélération. Il peut accueillir jusqu’à 30 startups  pour les accompagner de l'idée à la première levée de fonds.

Christophe Viarnaud, patron de la société Methys et maître d’œuvre du Lab, explique avec enthousiasme : « Nous avons des liens forts avec Silicon Cape, l'équivalent local de la French Tech , et aujourd'hui les pouvoirs publics sud-africains cherchent à nous financer. Ils voient dans la French Tech un moyen de se projeter à l'international. »

Les atouts du Cap sont nombreux, à commencer par son cadre attirant qui n'a rien à envier à la Californie avec le triptyque soleil, surf et tech… mais en beaucoup plus abordable. « Un environnement extraordinaire », plaide-t-il, tout en soulignant que le Cap s’affirme de plus en plus. « On le sait peu, mais c'est par exemple à Cape Town qu'a été développée l'infrastructure cloud d’Amazon. »

Le « French Tech Hub »  favorisera les synergies entre entrepreneurs français et sud-africains.

D’autres projets en Afrique

Le French Tech Hub du Cap n’est pas unique en Afrique puisque la capitale de la Côte d’Ivoire, Abidjan, accueille elle-aussi un tel dispositif. Il s’inscrit dans une vision continentale très ambitieuse. Ses promoteurs le considèrent en effet comme un point d'accès à toute l'Afrique sub-saharienne anglophone.

L’enjeu est de taille, car ce vaste territoire se révèle particulièrement porteur dans les fintechs, par exemple. De quoi attirer les startups françaises pour y trouver des talents, puiser des idées, accéder à de nouveaux marchés et proposer leurs innovations, notamment en matière de paiements mobiles.

D'autres territoires africains pourraient rejoindre prochainement le réseau. La démarche vient d'être lancée à Dakar, sous l’impulsion conjointe de Karim Sy, le fondateur de Jokkolabs, et de l'ambassade de France. On parle aussi de Tunis, dans le cadre de de l'Alliance numérique franco-tunisienne signée en 2013.

Chargement …