visuel_galette_l.jpg
Tradition

La galette des rois, un bout de France dans l’assiette à dessert

par

TraditionLa galette des rois, un bout de France dans l’assiette à dessert

La France a su magnifier la fameuse galette des rois grâce à notre savoir-faire, notre excellence pâtissière et notre diversité des goûts. Elle s’affiche fièrement à la table des présidents de la République comme dans les familles. Retour sur l’histoire de cette galette qui fait le délice des petits et des grands.

Ils sont fous ces Romains

On sait que la galette des rois célèbre l’Épiphanie. Les historiens nous apprennent toutefois que son origine est antérieure à l’ère chrétienne et liée à une importante fête romaine, les Saturnales, qui marquait le retour des jours plus longs que les nuits et servait à déjouer les mauvais sorts du dieu Saturne. Chaque famille préparait un gâteau muni d’une graine de fève blanche ou noire. Celui qui l’obtenait devenait le roi du festin et devait porter une fausse couronne.

Une tradition reprise pour commémorer la visite des Rois mages à l'Enfant Jésus. Sa dimension religieuse s’est atténuée mais la coutume demeure vivace, particulièrement en France, et donne l’occasion aux meilleurs artisans-boulangers de faire montre de leurs savoir-faire.

 

Galettes et fèves à gogo

La galette des rois diffère selon les régions, reflétant la diversité des terroirs et des talents gastronomiques. Outre le dessert à la frangipane bien connu, elle peut prendre la forme d’une brioche aux fruits confits représentant une couronne, d’une pâte à chou recouverte de sucre, ou encore d’un gâteau aux amandes ou au chocolat.

Seule constante : elle dissimule toujours dans ses chairs moelleuses une fève. Jadis, il s’agissait d’une véritable graine de fève ou d’un haricot sec. Parfois une pièce d’or ou d’argent. Au XVIIIe siècle s’imposèrent les figurines en porcelaine représentant les personnages de la crèche. De nos jours, tous les matériaux peuvent être mobilisés, des plus nobles aux plus communs tels que le plastique.

Demeure des rois et des reines du théâtre, la Comédie-Française a perpétué le souvenir des fastes de la galette. Chaque année, mécènes et officiels tirent les rois avec les comédiens de la troupe la plus ancienne du monde. La galette est préparée par Pierre Hermé et la fève n’est autre qu’un louis d’or véritable !

 

Des Présidents sans couronne

Depuis 1975, l’Élysée accueille chaque année une énorme galette. Depuis Valéry Giscard d’Estaing, aucun chef d’État n’a dérogé à cet usage qui met à l’honneur un artisan. Principe républicain oblige, la galette n’a ni fève ni couronne et l’on n’y tire donc pas les rois. Ce qui n’empêche pas le Président, la première dame et leurs invités de se régaler.

 

Bonne dégustation à tous !

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …