salon_du_livre.jpg
Salon Livre Paris
par

Le livre, une passion française qui dure !

A l’heure du grand rassemblement annuel du Salon du Livre, la France peut célébrer la vivacité de son réseau de libraires, le renouvellement de ses titres, et son goût toujours intact pour la remise de prix.

Par les temps qui courent et grignotent le temps disponible, les chiffres de ventes et revenus de l’édition ne sont pas au beau fixe, mais ils ne s’effondrent pas comme ailleurs et le marché se maintient autour des 4 milliards d’euros par an. L’Hexagone a en effet plus d’un tour dans ses bibliothèques pour résister à la concurrence dans les loisirs.

 

Distribution on et offline 

Elle peut d’abord compter sur un réseau de librairies extrêmement dense - le plus dense au monde à égalité avec l’Allemagne. 3.300 librairies indépendantes se répartissent sur le territoire, soit autant qu’aux États-Unis, selon le Syndicat National du Livre (SNE). S’il faut aujourd’hui constater la fermeture de certains magasins, d’autres continuent d’être créés et de susciter des vocations, comme le prouve l’ouverture à Paris en octobre dernier de la librairie indépendante « Ici », étalée sur plus de 500 m2.

 

Face à la concurrence d’un géant comme Amazon, le circuit indépendant résiste avec la création de portails en ligne, qui permettent la géolocalisation des livres, un accès à des millions de références, la réservation et la possibilité de récupérer sa commande dans la librairie de son choix parmi plus de 700 adresses. Et si le futur du livre s’écrit dans le numérique, alors la France n’est pas en reste, forte de ces start-up qui bouleversent les codes et s’adaptent aux nouveaux usages. Parmi elles, la start-up Youbook, véritable « Deezer » de la lecture permettant de lire n’importe où et n’importe quand des livres numériques sur smartphone et sur tablette ; ou encore Glose, à l’origine d’une technologie permettant de rendre interactif n’importe quel texte.

 

Des embellies

Les secteurs du livre jeunesse et de la BD s’offrent une hausse de 1% chacun. Le marché de la bande dessinée signe en 2018 sa meilleure année depuis 2003, en grande partie grâce aux mangas qui représentent désormais une BD achetée sur trois en France. Les formats poche connaissent également une légère progression et sont parvenus à dominer le Top 50 avec 32 titres, contre 24 en 2017 et 18 en 2014. Enfin, au-delà des frontières, tout va bien. L’activité des maisons d’édition françaises à l’international s’est envolée en 2017 (+9,4%) par rapport à 2016 : à périmètre constant, le volume des cessions de droits a augmenté de 8,3% et celui des coéditions de 17,3%.

 

L’amour du Prix

Avec ses quelques 2 000 prix littéraires, la France est toujours première mondiale dans l'attribution de distinctions annuelles. Prix académiques et grands prix d'automne, prix populaires à jury tournant, prix créés par des médias ou décernés par des professionnels du livre, prix numériques… Une centaine de prix sont créés chaque année et à peu près autant disparaissent. « Étalons d’excellence » pour le philosophe Paul Ricoeur, ou « monstres publicitaires » pour l’écrivain et président du Goncourt en son temps Hervé Bazin, les distinctions restent un symbole du goût pour la critique face à l’avalanche de créations. Cet appétit demeure partagé et célébré par le grand public : si l’on en croit l’institut GfK, 80% des ventes d’un titre se réalisent l’année de l’obtention d’un prix, quand le Goncourt permet à son vainqueur de voir en moyenne ses ventes multipliée par presque cinq. Toujours selon l’institut Gfk, le plus vendeur des prix serait le Goncourt des lycéens. Comme quoi, rien ne vaut la jeunesse pour offrir aux livres un avenir.


C'est parti pour les votes aux Trophées #LetsgoFrance 2019 ! Donnez votre voix à votre candidat préféré et ouvrez-lui les portes de Station F le 4 avril prochain ! 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

 

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.