Le neuvième art a aussi sa French Touch !
© 9eArt+ photo : Céline Levain
Bande dessinée

Le neuvième art a aussi sa French Touch !

par

Bande dessinéeLe neuvième art a aussi sa French Touch !

Chaque année, fin janvier, Angoulême se réaffirme comme la capitale mondiale de la bande dessinée. L’occasion de mettre à l’honneur tout un courant de la création européenne qui, de la France à la Belgique, passionne des millions de lecteurs à travers le monde.

Du 26 au 29 janvier 2017, se tient la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée (FIBD), devenu le 3e plus grand festival de France après Cannes et Avignon. Temps fort culturel et économique pour le territoire de Charente et la ville d’Angoulême, qui, durant 96 heures, devient la Mecque du 9e art, cette bouillonnante manifestation ne manque pas d’exposer les créateurs franco-belges qui, de longue date, exercent une influence notable sur la production internationale.

« Notre industrie se positionne au troisième rang sur le marché mondial, derrière le Japon, largement en tête, et les États-Unis », rappelait récemment le président de French Comics Association. En France, la BD représente 10 % des ventes de livres : depuis 15 ans, son chiffre d’affaires a augmenté de 188 %, grâce à une croissance de la production doublée d’une diversification des titres et des publics, et la cession de droits à l’étranger est en hausse.

 

« French invasion »

Chaque année, 60 à 100 albums francophones traduits en anglais sont diffusés en Amérique du Nord, avec des best sellers adaptés à l’écran comme Persepolis de Marjane Satrapi ou Le Chat du Rabbin de Joann Sfar.

À l’automne 2016, New York a découvert toute la diversité et la créativité de cette BD européenne contemporaine à travers le festival French Comics Framed.

À Angoulême, l’édition 2017 met pour sa part en valeur la French Touch de Marvel : « Depuis de nombreuses années, Marvel Comics, l’éditeur de Spider-Man, Iron Man, les X-Men, Deadpool et consorts, publie des auteurs français [… En exportant leur savoir-faire outre-Atlantique], ces scénaristes et dessinateurs ont marqué à jamais de leur empreinte l’univers des comics, cette forme de bande dessinée typique de la culture américaine. Moebius fait figure de pionnier […]. Plus récemment, le Français Olivier Coipel, dessinateur de génie diplômé de la prestigieuse École des Gobelins, s’est imposé comme un auteur important de la galaxie ». Dans leur lignée, le FIBD expose douze artistes majeurs de la BD franco-belge, dont Bastien Vivès, Pénélope Bagieu ou encore Boulet.

Un zoom est fait également sur la relation grandissante qui unit le 7e et le 9e art, à travers « l’un des films les plus ambitieux jamais produits en Europe » : Valérian et la Cité des mille planètes, réalisé par Luc Besson. Ou quand, le temps d’un festival, un territoire entier s’offre comme un monde à habiter.

 

Légende photo de couverture : Inauguration de l'Obélisque Goscinny, sur le parvis de la gare d'Angoulême, à l'occasion de la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée le 25 janvier 2017.

Chargement …