1005cfoucha-dherines.jpg
© Foucha Dherines / Salon de l'agriculture 2017
Évènements
par

Les insolites du Salon de L’Agriculture

Vous lisezLes insolites du Salon de L’Agriculture
4 min

Véritable institution célébrant terroirs et territoires français, la 56e édition du Salon International de l'Agriculture (SIA) se tiendra à Paris du 23 février au 3 mars 2019. L’occasion de revenir sur sa grande histoire en quelques anecdotes de bon goût.

Première agriculture en Europe, la France se doit d’avoir un salon à la hauteur de sa production et des quelques 700.000 visiteurs attendus.

 

Le fruit d’une longue tradition

Mais qui a eu l’idée de créer ce grand événement, capable de traduire la puissance agricole de toute une nation ?  Il s’agirait d’Edgard Pisani, alors ministre de l’Agriculture du général de Gaulle, qui se serait inspiré de la grande exposition nationale des "animaux reproducteurs des races bovines, ovines, porcines, caprines et des chiens de berger" organisée tous les ans en France depuis 1925. ET probablement du concours général agricole (CGA) fondé en février 1870 à la fin du Second Empire. Ou peut-être était-ce la suite logique du Concours des animaux de boucherie de Poissy, créé en 1844 sous le règne de Louis-Philippe ? Ou encore celle de l’Académie d'agriculture de France fondée en 1761 et d’une ribambelle de comices agricoles qui contribuèrent à dessiner la France dans la foulée de la révolution.

 

Un bon goût de président

Si c’est à Louis XVI que l’on doit l’impulsion des comices agricoles, et donc dans un sens, du SIA, c’est aussi ce Louis qui, durant sa fuite de Paris, se serait arrêté à Claye-Souilly (77), pour déguster du brie de Meaux. Bel hommage rendu aux mets français à ses risques et périls et que les présidents de la Ve République commémorent depuis à leur manière, sans quitter Paris. Du général de Gaulle à Emmanuel Macron, tous se sont rendus au SIA ! Le record de temps passé est jusqu’ici détenu par François Hollande, qui a arpenté les allées pendant 12 heures en février 2012 lorsqu'il était candidat. Il est toutefois étonnant que ce record ne soit pas celui de Jacques Chirac, icône du Salon qui aimait tant « tâter le cul des vaches » et ne l’a presque jamais manqué, sauf une unique fois en 1979, car hospitalisé après un accident de voiture.  À l’inverse, il semble que le SIA n’était trop du goût de François Mitterrand. Après un passage lors de sa campagne de 1981, celui-ci n'y est jamais retourné durant ses quatorze ans de présidence.

 

Tout un symbole

Mais si la dimension politique de l’événement est évidente, elle ne doit pas masquer qu’il s’agit avant tout de mettre à l’honneur ceux et celles qui consacrent leur vie à l’agriculture et aux terroirs, en embrassant défis et difficultés quotidiennes. Plus qu’à un président, c’est donc à Mister France Agricole qu’il est urgent d’aller serrer la main. Cette année il s’agit d’Alexis Révéreau, 28 ans, charmant éleveur de poulets fermiers à Mazerolles (Pyrénées-Atlantiques). Il est le gagnant du concours annuel créé en 2015 sur Facebook pour glamouriser la profession et la révéler dans toute sa modernité. Pour son affiche de campagne, il a posé avec ses poussins, et ça, ça a un prix.


C'est parti pour les votes aux Trophées #LetsgoFrance 2019 ! Donnez votre voix à votre candidat préféré et ouvrez-lui les portes de Station F le 4 avril prochain ! 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.