Les drones de Donecle lors d'une inspection d'avion
Digitalisation

Quand l’Internet des objets invite nos grands groupes et start-ups à jouer collectif

par

DigitalisationQuand l’Internet des objets invite nos grands groupes et start-ups à jouer collectif

Face au défi de la numérisation des industries françaises, grands groupes et jeunes pousses allient leurs forces pour accélérer l’innovation.

Les entreprises qui utilisent l’Internet des objets, ou IoT, augmentent leur chiffre d’affaires de 28,5 % en moyenne. Grâce à l’IoT*, elles gèrent en temps réel la performance et l’état de leurs machines, optimisent la consommation énergétique, effectuent des maintenances prédictives ; Et c’est ainsi que l’investissement dans l’IoT devient pour elles un levier de compétitivité. En France, cette révolution représente un enjeu d’autant plus important que les industriels ont manqué la vague de la robotisation dans les années 1990 et 2000.

 

Les grands groupes parient sur les startups #OpenInnovation

Les industriels n’hésitent plus à s’allier directement aux jeunes pousses afin d’accélérer le développement de ces nouvelles technologies et rattraper leur retard. En France, l’exemple le plus emblématique est la prise de participation par Engie et Samsung au capital de Sigfox, licorne toulousaine qui a conçu un réseau cellulaire destiné à l’Internet des objets. Cette entrée au capital a par ailleurs été suivie de la signature d’un partenariat entre Microsoft et Sigfox en avril 2016. Selon Josselin Bequet, Co-fondateur et directeur financier de Donecle, jeune pousse proposant aux compagnies aériennes d’utiliser des drones pour l’inspection de leurs appareils, cette tendance est de plus en plus marquée.

 

 « Nous observons une véritable inflexion depuis près d’un an. Un nombre croissant de grands groupes rattrape leur retard par rapport aux fonds traditionnels de capital risque, en augmentant leur capacité d’investissement. Ils sont également plus nombreux à monter leurs propres accélérateurs de start-ups en interne. » Josselin Bequet, co-fondateur de Donecle

 

Des partenariats gagnant-gagnant

Si ces opérations se multiplient, c’est que les deux parties y trouvent leur compte. Selon Benoît Romac, associé chez Strategy&, « Grands groupes et jeunes pousses ont tout à gagner à travailler ensemble. Les premiers peuvent acquérir des compétences (créativité, idéation, etc.) et une vision alternative que leurs process internes ne pourraient pas forcément générer, tandis que les derniers ont besoin d’un soutien logistique et capitalistique majeur pour développer et asseoir leurs technologies dans l’arène mondiale ». Dans le cas de Donecle, la collaboration avec les grandes compagnies aériennes donne à la jeune équipe l’accès à des compétences qu’elle n’aurait pu s’offrir seule (accès aux avions, bases de données, expertise réglementaire…), mais également la possibilité de rayonner auprès de nouveaux grands comptes de l’aéronautique.

Selon Josselin Bequet, certains grands groupes français ont su mettre en place de nouvelles structures afin de profiter des opportunités que leurs offrent les start-ups : « Les entreprises qui ont des directions de l’innovation dédiées aux start-ups nouent plus facilement des contacts avec de jeunes entreprises innovantes, et mettent en place de nouveaux projets plus rapidement. Ce sont elles qui permettent à la France de s’affirmer en tant que puissance internationale dans le secteur de l’IoT. »

 

*Internet of things, ou Internet des objets.

 


L’IoT Valley de Toulouse, nouvel espace de collaboration

Lancé en 2011 à Toulouse, l’IoT Valley regroupe aujourd’hui plus de 35 entreprises du numérique et 300 collaborateurs dans un espace de 5000 m2. Ce lieu devrait, petit  à petit, s'imposer comme le centre mondial de l’Internet des objets. il est notamment soutenu par Ludovic le Moan, CEO de Sigfox. L’IoT Valley dispose notamment d’un « Connected Camp » qui offre à 8 startups la possibilité de disposer de conseils de grands groupes tels qu’Intel ou la SNCF. A terme, ce « Campus IoT » destiné à créer un environnement favorable aux porteurs de projets connectés, s’étalera sur 12,5 hectares.


Chargement …