Sur le terrain des green data, la France plante ses graines
Digital

Sur le terrain des green data, la France plante ses graines

par

DigitalSur le terrain des green data, la France plante ses graines

Les produits et services numériques sont au cœur de la croissance des entreprises. Mais la masse de données générée s’accompagne d’une facture énergétique et environnementale salée que des acteurs français comme Jerlaure, OVH et Webaxy s’évertuent à réduire.

Data centers

« Cloud computing » et digitalisation de l’entreprise entrainent la production et le stockage d’un volume colossal de données. Chaque clic engendre un nouveau flux. Au cœur de ce processus, les centres de données assurent la disponibilité  des données. Une panne à leur niveau constitue un risque financier majeur, mais leur fonctionnement 24/24 n’en représente pas moins une consommation  d’énergie conséquente.

Les data centers représentent 4 % de la consommation énergétique mondiale. La facture électrique d’un serveur est supérieure à son coût d’achat un an après son acquisition. A ce rythme, la facture électrique des data center représentera bientôt le principal coût opérationnel. En 2016, l’ONG Greenpeace a dévoilé un rapport alarmant sur leur impact environnemental : les data centers représentent déjà 2 % des émissions globales de gaz à effet de serre.

 

Les initiatives françaises

Dans son baromètre 2015 des pratiques Green IT en France, l’Alliance Green IT estimait que 67 % des entreprises françaises avaient déjà fait des efforts pour abaisser les consommations d’électricité de leurs data centers.

Les initiatives sont nombreuses et s’enracinent dans les territoires.

Le groupe Jerlaure a pu affirmer sa stratégie sur ce créneau en officialisant son concept de data center de proximité à très haute efficacité énergétique, alimenté par  les énergies renouvelables.

Dans le Nord, le leader roubaisien OVH, premier hébergeur de sites web d’Europe et le n°3 mondial, poursuit la réduction de la consommation d’énergie,

Tandis que la société rouennaise Webaxy a équipé son nouveau centre d'une solution de stockage d’énergie, en utilisant les batteries d’occasion des véhicules électriques Nissan.

Selon Caroline Vateau, représentante de l’Agit*, « Il faut bien comprendre que les données nécessaires à la délivrance d’un service numérique nécessitent trois équipements physiques : les réseaux, les terminaux et les centres de données  L’éco-conception des services numériques est donc, le seul véritable levier d’innovation, pour garantir le développement digital de nos sociétés  ».

Conscients de ces enjeux, la Chambre de Commerce et d'Industrie de la région Languedoc-Roussillon et FrenchSouth.Digital viennent de lancer l’opération #GreenConcept dont l’objectif est d’accompagner 30 PME dans l’intégration des principes de l’éco-conception.

 

*Alliance Green IT

Chargement …