Cosmétiques : une année en beauté pour la France !
Attractivité

Cosmétiques : une année en beauté pour la France !

par

AttractivitéCosmétiques : une année en beauté pour la France !

Référence planétaire dans le secteur des cosmétiques, la France n’a pas dérogé à son rang en 2015. Parfums, maquillages et autres produits de soins français ont vaillamment défendu les couleurs tricolores sur les marchés internationaux.

Car s’il y a un domaine où notre commerce extérieur est florissant, c’est bien celui-là. A preuve, pour l’année 2015, le niveau des ventes hors frontières a enregistré une progression de 4,4 %, représentant un volume d’affaires de près de 12 milliards d’euros. Ce qui a permis à la balance commerciale du secteur de franchir la barre des 9 milliards d’excédent. Un record !

Mais c’est, au fond, une performance logique pour le champion mondial des cosmétiques. Les entreprises françaises du secteur sont naturellement tournées vers l’extérieur. 50 % de leur production est destinée à l’export. Et cela n’est pas vrai uniquement pour les géants hexagonaux que sont  LVMH, L’Oréal et autres Chanel : des marques de taille plus modeste (citons par exemple Nuxe, Caudalie, Atelier Cologne …) tirent, elles aussi, parfaitement leur épingle du jeu et vendent leurs crèmes, poudres et autres fragrances dans le monde entier.

Fier de ces performances, Patrick O’Quin, président de la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA), met en avant « la qualité et la diversité de la production, qui sont des atouts majeurs », et souligne le fait qu’il s’agit d’une industrie très innovante, tant au niveau des marques elles-mêmes que de leurs nombreux sous-traitants, ceux qui élaborent des formules, qui fabriquent les produits ou qui les livrent.

L’Union européenne reste le premier débouché des produits de beauté français (48,9 % en 2015), avec des commandes en hausse de près de 6 % sur l’année 2015. Fait remarquable : malgré le ralentissement de l’économie chinoise en 2015, les exportations à destination de l’Empire du Milieu ont progressé de + 8 % par rapport à l’année 2014, qui était déjà excellente! 

Indétrônable leader mondial, la « French Beauty » œuvre superbement en faveur de la « marque France ». Le secteur est très concurrentiel, les contraintes réglementaires européennes en matière de sûreté des produits sont drastiques, de nouvelles marques étrangères émergent. Mais l’industrie française des cosmétiques continue à s’imposer et à donner le ton. Et ce n’est pas de la poudre aux yeux !

 

Chargement …