observatoire edtech
Formation

La France accélère dans la Edtech

par

FormationLa France accélère dans la Edtech

Entre applications, mooc et contenus innovants, les technologies de l'éducation et de la formation sont en plein boom. À la tête de l’Observatoire Edtech, Benjamin Gans décrypte les atouts tricolores dans ce parcours studieux.

benjamin gans

benjamin gans , par AdminLetsGo

Le secteur des Edtech est dans une forme olympique à l’échelle mondiale, qu’en est-il en France ?

Benjamin Gans : En 2017, près de 7,7 milliards d’euros ont été investis par les fonds d’investissement dans 122 pays, c’est en effet un record absolu. La France, avec 42 millions d’euros investis, soit 1.3% du total, a encore du chemin à parcourir. En créant l’Observatoire début 2017, nous avons mis en lumière le potentiel mais aussi la jeunesse, le besoin de structure et de visibilité de notre filière. Depuis un an, les voyants passent au vert les uns après les autres, c’est la raison pour laquelle nous devons poursuivre nos efforts et accélérer. D’une part, la volonté politique de promouvoir les entreprises innovantes est là, tant au niveau national, sous l’impulsion ministérielle, que régional. Un fonds d’investissement français dédié, EduCapital a été lancé à la fin 2017. Et l’Observatoire a été préfigurateur de la première association professionnelle, EdTech France, en cours de constitution ; les incubateurs et accélérateurs du secteur se multiplient. Depuis trois ans, le nombre de structures créées a augmenté sensiblement.

 

Quels sont donc les fleurons de la Edtech française ?

B.G. : On peut citer - entre autres ! - OpenClassrooms, école en ligne qui déploie ses mooc à l’international ; 360Learning, plateforme de formation professionnelle sur un modèle BtoB ; Digischool, leader de l'éducation numérique en France qui a levé 14 millions d’euros en 2016 pour aller chercher la place de leader européen. Il y a également Domoscio qui travaille sur les algorithmes de machine learning, ou encore UNOWHY, leader devant Apple dans l’équipement des écoles en tablettes numériques. Même si ce ne sont pas encore des licornes, les pépites françaises de la Edtech reflètent un savoir-faire pluridisciplinaire et une forme d’excellence française, notamment dans les domaines de l’Intelligence artificielle, du hardware ou du Mooc qui dynamisent l’ensemble de la filière.

 

Quels sont les objectifs à court et moyen termes ?

B.G. : Lors du dernier BETT show, le salon de référence de l'e-Education à l'international, nous avons constaté que la représentation française avait augmenté de 50 % par rapport à 2016 et qu’elle constituait la troisième délégation mondiale en nombre. La filière EdTech française représente plusieurs centaines d’acteurs, près de 350 selon l’observatoire, qui se répartissent entre le scolaire, l’enseignement supérieur et la formation tout au long de la vie. Ces acteurs innovants ont besoin désormais de mieux se connecter avec l’ensemble des décideurs, publics et privés pour passer à l’échelle. C’est notre rôle et notre objectif en tant que pôle de les y aider et de lever les freins à leur développement, tant en France qu’à l’international. »


L’observatoire de la EdTech

Créé en mars 2017, il rassemble les acteurs du numérique pour l’éducation et la formation en France. Il est le fruit de la collaboration entre la Caisse des Dépôts et Cap Digital, à travers sa structure EdFab dédiée à l’éducation, la formation et l’emploi. Il a été réalisé avec le soutien de la MAIF, et en partenariat média avec Educpros, le site de L’Étudiant dédié aux professionnels de l’éducation. Des acteurs clés de l’écosystème ont participé à sa réalisation : les start-up OpenClassrooms, 360Learning, LearnAssembly, Appscho, MyBlee Math, la région Île-de-France, le réseau Ed21, le fonds d’investissement EduCapital, l’initiative EdTechWorldTour, les clusters EducAzur et le SPN Poitou-Charentes, membres du réseau thématique FrenchTech Edutainment.


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …