laurent_v.jpeg
Industrie

Laurent Vronski : " La France est une grande puissance industrielle"

par

IndustrieLaurent Vronski : " La France est une grande puissance industrielle"

La société ERVOR est le dernier fabricant français de compresseurs d’air. Spécialisée dans la fabrication de compresseurs sur mesure pour des applications très variées (production d’électricité, traitement des eaux, démarrage des moteurs de propulsion diesel, tramways ou encore transport des satellites …), l’entreprise rayonne depuis son usine d’Argenteuil sur la planète « compresseurs ». Rencontre avec son Directeur général, Laurent Vronski.

Quelles sont les clés de la réussite de votre entreprise ?

Laurent Vronski - Quand ERVOR a été créée en 1945, il existait une vingtaine d’entreprises sur ce créneau. Elle est la dernière. Nous ne le devons pas au hasard. C’est le fruit d’un virage stratégique et technologique que nous avons pris au début des années 1990. Nous avons fait le choix du sur-mesure, de la fabrication à l’unité, des solutions adaptées répondant à des cahiers des charges très complexes. Nous exportons 90 % de notre production, prouvant ainsi non seulement la qualité et la réputation des compresseurs d’air « Made in France », mais aussi notre capacité à nous adapter aux normes américaines, chinoises ou autres.

 

Diriez-vous que vous faites figure d’exception ou d’exemple ?

L.V - Je crois que notre modèle préfigure ce que devrait être l’industrie française. Un modèle caractérisé par des savoir-faire de pointe, des produits haut-de-gamme, une grande ouverture internationale, des solutions de marché intégrées et cousues main. Parmi nos concurrents étrangers, il y a deux mastodontes, le groupe américain Gardner Denver et le Suédois Atlas Copco, et une myriade d’entreprises de taille intermédiaire, principalement allemandes ; mais nous tirons notre épingle du jeu grâce à notre modèle qui a fait de nous le « Hermès du compresseur » !

 

Quelle est votre perception de l’industrie française ?

L.V - La France est depuis le XIXe siècle une grande puissance industrielle et n’a pas à rougir de ses performances technologiques. L’innovation industrielle fait partie de notre histoire et de notre ADN. Cessons de cultiver ce vieux complexe d’infériorité vis-à-vis des Allemands et de la sacro-sainte « Deutsche Qualität », souvent surévaluée, je le vois bien dans mon secteur !

En revanche, l’image des métiers industriels doit progresser, en particulier auprès des jeunes. L’innovation ne se limite pas aux produits. Elle a trait également aux modes de gestion, au management. Chez ERVOR, la moyenne d’âge est jeune, environ 25 ans, ce qui n’est pas habituel pour une PME industrielle. Notre management est très horizontal. Nous recrutons des profils très divers, car je crois aux vertus de la différence comme catalyseur d’idées nouvelles. Et puis nous sommes digitalisés depuis 25 ans. L’industrie, c’est moderne, c’est passionnant, et la France a plus que jamais une place à jouer dans le concert des grandes nations industrielles et technologiques.

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …