Foire de Hanovre 2019
La Foire de Hanovre, grand-messe internationale de l'industrie s'est tenue la semaine dernière, du 1er au 5 avril 2019. © Luoxi/Shutterstock.com
Foire de Hanovre
par

L'industrie française, prête pour sa transition énergétique ?

Vous lisezL'industrie française, prête pour sa transition énergétique ?
4 min

À la Foire de Hanovre, grand-messe mondiale de l’industrie qui vient de se clôturer, « digital » et énergie font, une fois de plus, bon ménage. Est-ce à dire que l’industrie est mature pour mener sa transition énergétique ? La route est longue, mais cela avance ! C’est en tout cas l’avis de Jean-Luc Delseray, DG de SSInergie/Ecometering, filiale d’ENGIE Cofely pourvoyeuse de l’offre Blu.e, qui valorise les données des installations industrielles pour doper leur performance énergétique.

Blue e

Blue e , par AdminLetsGo

Pourquoi avoir développé, chez ENGIE Cofely, une offre numérique d’« optimisation énergétique » à destination de l’industrie ?

Jean-Luc Delseray : Chez ENGIE Cofély [entité dédiée aux services en efficacité énergétique et environnementale, ndlr], les services tendent de longue date à se digitaliser. En l’occurence, cette offre s’est construite via une structure plus agile qu’à l’accoutumée, une start-up interne, incubée au sein d’ENGIE puis « versée » au sein d'une filiale… Mais aussi via l’externe : nous sommes allés chercher des expertises, par l’achat de start-up ou la fusion d’autres services numériques. Aujourd’hui, en comptant Vertuoz [spécialisé dans le bâtiment, ndlr], nous avons un chiffre d’affaires de 20 M€ pour une petite centaine de collaborateurs.

Nous nous adressons surtout aux industries et aux process qui consomment beaucoup : la performance énergétique, c’est devenu notre métier de base ! Et les outils numériques de ce que l’on appelle « l’industrie 4.0 », qui optimisent la production sur divers aspects, sont notre fer de lance pour mener la transition énergétique.

 

En France, les industriels sont-ils suffisamment matures pour mener leur transition énergétique via les outils numériques ? En quoi ont-ils besoin d’accompagnement ?

J.-L. D : Je ne connais pas d’industriel qui n’a pas pris conscience que la data n’était pas digne d’intérêt, mais tous n’ont pas le même degré de maturité afin de lancer des chantiers d’optimisation. Certains clients, y compris récents, veulent faire du big data, de l’IA… Mais le big data, sans data, on n’en fera pas ! Les compétences manquent souvent, d’autant qu’il faut en la matière adopter des approches globales, à l’échelle d’écosystèmes industriels complexes, plutôt qu’en additionnant des petits silos. 

 

Seul un grand groupe est en fait capable d’accompagner les industriels sur cette voie ?

J.-L. D : Le métier d’ENGIE, en tout cas, c’est désormais l’efficacité énergétique. Et sur le marché de la maîtrise par le numérique de ses performances énergétiques, nous ne sommes pas très nombreux à avoir la capacité à déployer des solutions end-to-end. Certaines start-ups vont certes déployer des algorithmes, mais nous, nous avons depuis une dizaine d’années marié l’énergie moléculaire à une expertise de services. Nous savons donc accompagner un industriel pour mettre en œuvre tout le « metering » : définir une architecture de capteurs, puis qualifier, faire remonter les données et les valoriser, et enfin traduire cette expertise et ingénierie en réalité pour les opérateurs, sur le terrain ou pour le management.

 

En matière de performance énergétique, observez-vous que ce paradigme « data-driven » est en bonne voie d’adoption ?

J.-L. D :  Nous proposons trois niveaux d’offres : des tableaux de bord de suivi de consommation et de l’ « alerting », qui permettent de mettre sur pied des systèmes d’information énergétiques ; ensuite, de l’optimisation, en traitant ces données pour ajuster sa consommation au mieux ; enfin, du Big data, avec de l’IA et du prédictif. C’est cette dernière brique qui a la plus grande valeur ajoutée sur la performance énergétique. Tout ce travail d’optimisation est mené à des stades très variés chez nos clients : nous n’avons ainsi que quelques exemples d’utilisation de notre offre Big data. Elle ne fait pas encore légion !

 

 


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.