La France est le seul pays au monde qui accueille chaque année plus de touristes que sa population. Et si les préliminaires se faisaient par téléphone ? Depuis le 15 septembre, The French Number permet à nos voisins du monde entier de trouver des réponses à leurs questions les plus diverses sur la France et ses habitants. Avec, au bout du fil… un Français, of course !

Rien de tel qu’un « local » pour parler, par-delà les clichés, de la vie dans son pays, sa région, son quartier. Et rien de tel que notre bon vieux téléphone pour recréer un pont entre les cultures, du lien entre les peuples. C’est sur ce double pari, et sur l’exemple de la Suède, qu’une équipe d’entrepreneurs du marketing et du numérique a fondé The French Number, un service téléphonique international permettant de connecter de manière aléatoire des étrangers avec des Français ambassadeurs de la « marque » France.

À travers un numéro unique, le +33 176 498 498, toute personne peut obtenir ainsi des renseignements touristiques – quelles régions visiter, comment se déplacer… –, gastronomiques – quelle est la vraie recette de la soupe au pistou ? –, des « bons plans » en tous genres – restaurants, shopping, actualité culturelle (exceptés, peut-être, les coins à champignons…). Plus simplement, elle peut trouver l’occasion de pratiquer son français, voire de tromper l’ennui. « Comme la connexion est aléatoire et anonyme – l’appelant ne sait pas sur qui il va tomber –, The French Number a un vrai côté ludique », souligne Marc Baillet, co-fondateur de l’application opérée par Caladrius Média SAS, une société membre du GIE Atout France, l’agence de développement touristique pour l’Hexagone.

 

Un service ultra simple, pour de hautes ambitions

« Nous avons voulu réagir à un contexte très particulier, fait de french bashing et d’attentats terroristes qui ont entraîné ces derniers mois une baisse de fréquentation du tourisme en France. Nous souhaitions y répondre par une initiative positive, créatrice de lien et de sens. »

Pas si vieux que cela, le téléphone qui renoue avec le rêve d’une « union sans cesse plus étroite des peuples » : c’est enrichi de toutes les fonctionnalités offertes par les nouvelles technologies que cet outil universel vient à la rescousse d’un monde qui tend à se replier sur lui. « En matière de lien humain, il n’y a pas mieux que la voix : c’est le véhicule des émotions, du rire... » et de la confiance. « Nous proposons aussi, en service additionnel, de prolonger les conversations par SMS. En capitalisant ainsi sur le mobile, un outil très répandu et engageant, nous nous inscrivons dans des tendances de marché, notamment l’essor de l’économie collaborative et du commerce conversationnel, qui s’appuie sur les clients passionnés des marques pour en faire la promotion. »

 

Des ambassadeurs par milliers de la diversité française

En l’occurrence, les ambassadeurs de The French Number sont là pour démontrer que les Français, contrairement à certaines idées reçues, parlent très bien anglais – et, cherry on the cake, « with the French accent » ! –, qu’ils sont accueillants et ouverts sur le monde, enfin qu’ils chérissent leur pays, son histoire, ses cultures, et ont à cœur de partager leur France.

Le tout est de remplir certains critères : « avoir 18 ans, un numéro de téléphone portable français et parler anglais. Mais on peut également proposer de converser dans d’autres langues. N’oublions pas que nos utilisateurs appellent de 57 pays différents, que le français est la cinquième langue la plus parlée au monde et que la communauté portugaise, par exemple, est la première communauté en France. » Autant d’expériences et d’échanges singuliers à l’horizon…

Ils sont déjà 1 800 à s’être inscrits sur l’application, résidant sur l’ensemble du territoire français et âgés, pour les deux tiers d’entre eux, de 20 à 40 ans. Ils avouent leur penchant pour le foie gras et les truffes, proposent volontiers leur numéro privé au cas où leur interlocuteur aurait d’autres questions, et ne manquent pas d’arguments pour prouver que la France n’est pas moins safe qu’ailleurs. À partir d’octobre, ces ambassadeurs de France verront leurs minutes de discussion converties en points-cadeaux et voyages. « C’est une façon de les remercier, et de les motiver ! »

D’ici trois mois, les créateurs de The French Number espèrent que 1 200 nouveaux passionnés les auront rejoints pour répondre, en fonction de leurs disponibilités, à quelque 80 000 appels entrants en provenance de plus de 100 pays. «  Au vu des chiffres enregistrés une semaine après le lancement, nous sommes très bien partis !  »

Chargement …