Gérard Dorey : « La France est l’un des premiers pays au monde à avoir développé l’industrie »
Innovation

Gérard Dorey : « La France est l’un des premiers pays au monde à avoir développé l’industrie »

par

InnovationGérard Dorey : « La France est l’un des premiers pays au monde à avoir développé l’industrie »

Depuis plus de vingt ans, Gérard Dorey préside l’Association des Inventeurs et Fabricants Français (AIFF) et le Concours Lépine. Interview express.

Que vous évoque #Let’sgoFrance ?
C’est la revendication du savoir-faire français, d’une French Tech, d’une qualité. Il n’y a pas que l’équipement allemand qui a le monopole de la qualité : la France aussi, c’est faire du solide, mais les Français ne le revendiquent pas assez. #LetsgoFrance, c’est donc une fierté patriotique, celle qui dit cocorico… C’est l’égo France ! Dans un sens positif.

 

Qu’est-ce qui fait pour vous l’attractivité de la France ?
Le fromage !... Plus sérieusement, c’est ce savoir-faire d’exception que l’on nous reconnaît partout sur la planète. La France est l’un des premiers pays au monde à avoir développé l’industrie.

 

Par quel exemple l’illustreriez-vous ?
En 1924, le Concours Lépine a créé le label Meilleur Ouvrier de France (MOF). Aujourd’hui, vous le trouvez partout dans le monde : aux États-Unis, en Chine, au Japon, vous avez des Pierre Hermé dans le monde entier ! Et le pain français reste encore un rêve pour les Américains et les Japonais…

 

Si vous étiez ministre de l’économie, quelle serait votre première grande réforme ?
Mon rêve serait qu’on arrive à créer des États-Unis d’Europe, en restreignant peut-être le noyau dur à quinze et en parvenant à harmoniser les salaires, les retraites, la fiscalité, le brevet, etc. d’un pays à l’autre.

Pour m’en tenir à la France, il est urgent à mes yeux de développer le commerce extérieur. En tant que ministre de l’économie, je commencerais donc par créer un vrai ministère du commerce extérieur : il n’existe aujourd’hui qu’un secrétaire d’Etat, qui dépend de Bercy, ce qui est très insuffisant.

 

Finalement, la France de demain, en trois mots, vous l’imaginez comment ?
Une France qui gagne, dont les gouvernants sont parvenus à faire les réformes nécessaires pour recréer un équilibre entre tous les niveaux de notre société, entreprises comme fonctionnaires et salariés. Une France protectrice de ses secteurs économiques, qui ne les laisse pas filer à l’étranger. Une France apaisée, où l’on peut vivre en bonne intelligence et en sécurité.

Chargement …