article_1_unsplash.jpg
Égalité des chances
par

Aider les jeunes à prendre le pouvoir sur leur avenir

Avocate spécialiste en droit des affaires, Astrid a déjà, à 34 ans, plusieurs vies derrière elle. De la Côte d’Ivoire au Ghana via le Maroc, cette citoyenne du monde a trouvé en France, où elle a passé le barreau, le sésame qui lui permet aujourd’hui de défendre d’un continent à l’autre les causes qui lui sont chères.

Comme d’autres avant elle, Astrid est tombée dedans lorsqu’elle était petite. Sa passion du droit, elle la doit à son père, « un économiste qui m’a toujours dit : "le premier mari de la femme, c’est son travail" et : "une femme qui sait son droit et connaît ses droits est une femme avertie". Pour avoir grandi en Côte d’Ivoire, dans une société très patriarcale où l’on préfère avoir des garçons plutôt que des filles, ces conseils ont été ma chance. »

 

Un parcours francophone

La jeune Franco-Ivoirienne décide donc de passer une maîtrise en droit des affaires à Abidjan, avant de jeter son dévolu sur le Maroc dont elle tombe « amoureuse » au cours de vacances. Elle y effectue un master en droit des affaires franco-marocain, proposé dans le cadre d’un partenariat entre l’université Pierre Mendès France de Grenoble et l’université Mundiapolis, de Casablanca. « Je n’avais encore jamais mis les pieds en France, mais toutes ces passerelles m’y destinaient. »

Après un premier job dans le télémarketing au profit d’associations – «  toute expérience est bonne à prendre, celle-ci m’a permis d’améliorer ma façon de m’exprimer et d’interagir avec les gens » –, Astrid intègre un cabinet d’avocats franco-marocain. « Après mon père, j’y ai rencontré mon deuxième mentor qui m’a ouvert l’horizon en me proposant de passer le barreau de Paris. Le cadre juridique des anciennes colonies françaises étant fortement inspiré du droit napoléonien, j’avais là l’opportunité de décrocher le sésame qui me permettrait ensuite d’exercer dans tout l’espace francophone. »

Un autre ange-gardien, directeur juridique au sein d’un grand groupe français, aide la jeune diplômée en droit des affaires OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires), Marocain et Français à franchir le pas.

 

Batailler pour réussir

L’aventure n’a pourtant rien d’une partie de plaisir. « J’ai dû essuyer trois refus de visa avant que la France ne m’ouvre ses portes, une fois que j’avais justifié de mon sérieux professionnel. » La certification du barreau en Paris en poche, après deux tentatives et deux grossesses, Astrid doit ensuite s’imposer dans les cabinets parisiens en n’ayant « fait ni HEC, ni la Sorbonne. J’ai dû aussi faire face à des remarques racistes et machistes. Mais on m’a quand même donné ma chance. »

Aujourd’hui Avocate au Barreau de Paris installée depuis peu au Ghana où elle a suivi son conjoint, son plus grand soutien, Astrid voit dans son parcours un symbole du lien historique qui unit l’Afrique et la France. «  C’est grâce à ce lien que j’ai pu grandir avec la richesse unique que sont la langue et la culture françaises, puis aller étudier et travailler dans divers pays. Ce lien fait d’échanges culturels, universitaires, juridiques, économiques… ne doit plus être aujourd’hui synonyme de condescendance mais doit traduire un rapport d’égal à égal, de solidarité et de partenariat. J’espère redonner confiance en ce lien . »

Son engagement associatif chez Article 1 en tant que «  Different Leader » ? « Une évidence. Je ne serais pas là sans toutes les belles rencontres que j’ai pu faire dans ma vie et qui m’ont permis d’avoir accès non seulement à la formation, mais à l’information. J’ai à cœur aujourd’hui d’en témoigner pour aider d’autres jeunes à prendre le pouvoir sur leur avenir. »


Née de la fusion de deux associations majeures de lutte contre l’inégalité des chances -Frateli & Passeport Avenir- Article 1 œuvre pour une société où l’orientation, la réussite dans les études et l’insertion professionnelle ne dépendent pas des origines sociales, économiques et culturelles ; pour une société où la réussite passe par le lien social et l’engagement citoyen.

Plus d'informations ici.


 

C'est parti pour la 2ème édition ! Participez à la 2nde édition des Trophées #LetsgoFrance ici.

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.
Concours

Trophées
#LetsgoFrance

En savoir plus Découvrez les candidats

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.