mel2408shutterstock_422450092.jpg
Personnalités

Ces françaises qui font bouger les lignes

par

PersonnalitésCes françaises qui font bouger les lignes

La part de femmes créatrices d’entreprises augmente en France ! En 2015, elle se situait à 40%, contre 38% en 2014. En Europe, où la moyenne est à 17 % de femmes entrepreneures, la France se classe en tête. Focus sur trois françaises qui, à l’image de #LetsgoFrance, illustrent l’innovation et le « penser autrement ».

Sandra Rey s’inspire du biomimétisme et révolutionne l’éclairage

« Il n'y a pas que les ampoules ! », assure Sandra Rey, la fondatrice de Glowee. Et pour cause, la jeune femme, qui a lancé sa start-up en 2014, mise sur la bioluminescence - comme les poissons des grandes profondeurs, qui brillent afin d'attirer leurs proies - pour éclairer des vitrines de magasins ou des abris bus. Le tout en cultivant des bactéries porteuses du même principe. Les supports qui les intégreront pourront ainsi fournir une lumière moins énergivore.

 

« A notre petite échelle, avec une solution simple, nous pouvons changer les choses...Nous pouvons même repenser toute la société avec cette nouvelle énergie. Nous sommes peut-être naïfs, mais c'est notre force ! » Sandra Rey.

 

 

Bénédicte de Raphélis Soissan optimise la gestion des talents grâce au big data


Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice et CEO de Clustree, se cherchait une nouvelle carrière, en 2013. Mathématicienne, elle analyse 500 CV de confrères ainsi que d'autres profils, glanés sur LinkedIn. Mais dans ces dossiers, aucun élément sur la vraie personnalité ni le potentiel. Comment, dans ces conditions, détecter le parfait candidat pour un poste ? Comment faire évoluer judicieusement les salariés ? Un an plus tard, elle lance Clustree, une solution fondée sur le big data, avec l'ambition d'éclairer les directions de ressources humaines dans ces domaines.
De grandes entreprises, comme la SNCF, Sanofi ou encore L'Oréal, ont adopté sa solution. Aujourd'hui, à l’aune de la Gpec, son outil est de plus en plus reconnu comme levier au service de l’évolution de carrière des salariés mais également au service de l’entreprise qui acquiert une lecture plus complète du potentiel professionnel et personnel des collaborateurs.

 

« Mon idée est de révolutionner la diversité dans les entreprises par la puissance des algorithmes ». Bénédicte de Raphélis Soissan

 

Patrizia Paterlini-Bréchot industrialise un test de dépistage en oncologie

 

Patrizia Paterlini-Bréchot, professeure de biologie cellulaire et d'oncologie à la faculté de médecine Necker-Enfants malades, a mis au point un test visant à détecter des cellules, émises par une tumeur, qui circulent déjà dans le sang avant que les métastases apparaissent. Elle créé sa société, Rarecells, en 2009, pour le mettre à disposition des spécialistes du monde entier.

 

« Je veux voir la mortalité due aux cancers invasifs diminuer avec un test industrialisé ». Patrizia Paterlini-Bréchot

 

A l'inverse de ce qui se passe dans le monde de la recherche, où les grands laboratoires paient les chercheurs pour tester des produits, elle commercialise seule son kit. Deux innovations en une, en somme... Le succès est immédiat - et planétaire.

 

Chargement …