visuel_cesar_1.png
Art contemporain

César : l’artiste français qui sut ferrailler pour conquérir le monde

par

Art contemporainCésar : l’artiste français qui sut ferrailler pour conquérir le monde

César est l’un des créateurs français les plus célèbres dans le monde. L’exposition que lui consacre le Centre Pompidou est l’occasion de redécouvrir ce sculpteur qui s’imposa avec des fers soudés, des compressions et bien d’autres gestes créatifs.

Il y a vingt ans s’éteignait César (1921-1998), l’un des artistes hexagonaux les plus originaux du XXe siècle. Ses « Fers soudés », «Compressions », « Empreintes » et autres « Expansions » devinrent sa griffe. Le monde du cinéma lui doit aussi le trophée des « César ». Moteur !   

Des machines et des hommes

Figures humaines et parties du corps, animaux et créatures mythologiques comme le Centaure en hommage à Picasso, carcasses de voitures accidentées, feuilles de plexiglas, « bûches industrielles », etc. : autant d’œuvres conjuguant savoir-faire artisanaux et techniques d’avant-garde fondées sur le pouvoir de la machine.

C’est pour des raisons économiques que César Baldaccini utilisa des matériaux de récupération trouvés dans des décharges.

 

« Le marbre de Carrare était trop cher, la vieille ferraille traînait partout. Je suis devenu sculpteur parce que j'étais pauvre ! » César

 

Il compressait des métaux ferreux mais aussi des tissus, des papiers, du polyester, et même des bijoux en or. Le succès vint vite. Une vie entière à questionner le langage de la sculpture à l’ère industrielle.

Une reconnaissance internationale précoce

Dès les années 1950, sa réputation dépasse les frontières de son pays. Il participe à la biennale de Venise, expose au MoMa de New York et au Minneapolis Institute of Art, se distingue à la Biennale de Sao Paulo, obtient des prix internationaux… Sa carrière est définitivement lancée et il rejoint le mouvement des "Nouveaux Réalistes" (Arman, Yves Klein, Niki de Saint Phalle et Christo…)

Pouce !

1965 est l'année de la première et plus célèbre "Expansion" : Le Pouce, une empreinte de son pouce reproduite et agrandie maintes fois, comme lors des J.O. de Séoul de 1988 ou sur l’Esplanade de La Défense.

En 1975, il conçoit le César du cinéma, avant de s’attaquer au Centaure puis à Hommage à Eiffel avec des poutrelles issues des travaux d'allégement de la Tour Eiffel. Sans oublier Flying French man, commande de la Ville de Hong Kong.

Un empereur de la sculpture, une « French Touch » ferreuse mondialement connue. Ave, César !

 

Vous croyez en la réussite de la France ?  Participez aux 1ers Trophées #LetsgoFrance !

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …