Des toulousains inventent une valise solaire pour distribuer l’eau potable
Humanitaire

Des toulousains inventent une valise solaire pour distribuer l’eau potable

par

HumanitaireDes toulousains inventent une valise solaire pour distribuer l’eau potable

Une valise à roulette pouvant produire jusqu’à 3 000 litres d’eau potable par jour… Telle est l’invention mise au point par Sunwaterlife, une start-up toulousaine qui œuvre pour l’accès à l’eau, partout et tout le temps.

Equipée de roulette pour assurer sa mobilité, de panneaux solaires pour fournir l’énergie nécessaire et d’un système de purificateur d’eau, cette valise de 45 kg apporte une nouvelle solution dans le combat pour l’accès à l’eau potable, en particulier sur le continent africain. Grâce à des membranes de filtration qui purgent l’eau douce de tous les virus, bactéries et amibes d’une taille supérieure à 0,0001 ( !) micron, l’eau  est décontaminée puis reminéralisée. La pompe peut délivrer jusqu’à 100 litres d’eau pure à l’heure.

Ces purificateurs ont vocation à être  déployés en priorité dans les villages isolés ou les centres de soins difficiles d’accès. Leur durée de vie est estimée à 25 ans et, selon leurs inventeurs, ils nécessitent peu de maintenance. Ils seront installés avec des partenaires locaux, qui pourront les transporter de village en village et vendre l'eau au meilleur prix (moins d'un centime d’euro le litre).

L’initiative de Sunwaterlife contribue à agir concrètement pour relever l’un des plus grands défis contemporains. Rappelons en effet que le droit à l’eau potable, bien que reconnu par les Nations Unies comme "droit fondamental", reste malheureusement fort théorique dans de nombreuses régions du monde. 850 millions d’êtres humains n’y ont toujours pas accès, dont plus de 300 millions en Afrique. Et si certaines populations ont accès à des sources d’eau dans ces régions, elle demeure d’une très mauvaise qualité et donc à l’origine  de maladies puisque l’eau reste un vecteur de transmission de maladies au niveau mondial. (Ebola, choléra, hépatite A et E, dysenterie, tétanos…).

« La consommation d’eau polluée tue davantage d’enfants dans le monde que les guerres : 700.000 par an ! », souligne Thomas Kacou, fondateur de la plateforme de financement participatif Itsaboutmyafrica.com, dont la première action d’envergure est précisément d’envoyer massivement en Afrique les purificateurs d’eau conçus par Sunwaterlife.

Cette plateforme a déjà récolté plus de 12 000 euros depuis février 2016 pour financer la start-up toulousaine, lui permettant déjà d’agir auprès de quelques 1 000 personnes. Mais le chemin est encore long puisque selon le fondateur de Itsaboutmyafrica, il faudrait 1 million d’euros pour donner accès à l’eau potable, à 100 000 personnes sur le continent africain.

 

1,5 litre d’eau propre, bien plus qu’une goutte d’espoir

A l’instar de Sunwaterlife, 1001 Fontaines est une autre ONG française investie dans le combat pour l’eau potable sur le sol africain. Depuis 2004 ses 3 fondateurs développent des solutions locales simples et pragmatiques pour installer des accès durables à cet or bleu, en particulier pour les petites communautés isolées qui souffrent le plus du manque d’eau propre à la consommation. En construisant des relais avec des associations locales, 1001 Fontaines forme des entrepreneurs sur place afin d’assurer le pompage en surface de l’eau, puis son filtrage et sa purification. L’eau est ensuite distribuée dans les villages et écoles grâce à des bonbonnes stériles de 20 litres, à un prix plus accessible d’un centime de dollars le litre !

L’ingéniosité du modèle de 1001 Fontaines, c’est de s’inscrire dans le long terme. En déléguant la gestion de chaque centre de production à un distributeur local, calibré pour procurer 1,5 litre d’eau par jour à environ 1.500 personnes, ces centres peuvent être installés au plus près des consommateurs et ainsi limiter les frais de distribution. Au-delà de la logique solidaire, ce fonctionnement facilite le développement économique local, puisqu’il soutient l’émancipation de petits entrepreneurs qui - une fois formés - deviennent autonomes.

En octobre dernier, 1001 Fontaines était à l’honneur de la première édition française du Google Impact Challenge. Récoltant plus de 300 000 suffrages d’internautes, elle a été élue face à quelque 280 candidats et s’est vu remettre par le géant américain 500 000 euros de dons lui permettant d’accélérer son développement. Objectif final : 1 millions de bénéficiaires en 2020 !

Chargement …