Intrapreneuriat, les initiatives françaises qui pourraient vous inspirer
Tendance

Intrapreneuriat, les initiatives françaises qui pourraient vous inspirer

par

TendanceIntrapreneuriat, les initiatives françaises qui pourraient vous inspirer

De plus en plus d'entreprises françaises, de la RATP à Total en passant par La Poste, le Crédit Agricole et Alcatel Lucent, sans oublier des petites, comme le biscuitier Poult, optent pour ce concept, qui permet de renforcer la compétitivité tout en privilégiant l’initiative individuelle.

L'entrepreneuriat est à la mode en France, mais l'intrapreneuriat l'est aussi. Le concept - offrir aux salariés de travailler à un projet personnel, sur une partie du temps de travail - est pour les entreprises non seulement une source d’innovation mais aussi une bonne méthode pour garder les talents en interne.

 

Les intrapreneurs de la RATP réinventent la mobilité

Au printemps dernier, la RATP et Air France ont expérimenté un service d’enregistrement de bagages. La veille du voyage, les passagers des vols Air France au départ de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle ont eu la possibilité d’enregistrer et déposer leurs bagages gratuitement à la gare Denfert Rochereau. L'idée, baptisée Pack and Go, fait partie des quelques 50 projets sur la mobilité  (covoiturage, service en gare, géolocalisation, service aux voyageurs...) proposés par les salariés du groupe RATP dans le cadre de son initiative d'intrapreneuriat « Bouge ». En partenariat avec Numa, un accélérateur de start-up et d'innovation corporate, Pack and Go a été incubé dans le Welcome City Lab de Paris&co, premier incubateur au monde dédié au tourisme.

 

De nouveaux services inventés par des salariés de Total

Total a également fait appel à l'incubateur Numa, ainsi qu'au cabinet de conseil Roland Berger, pour lancer son Start-up Studio. Si les salariés portent un projet jugé viable, Total leur offre la possibilité de travailler au développement de partenariats commerciaux, à la promotion du service et à la gestion à venir des opérations. Evidemment, Total assure le financement afin de le déployer sur le marché. C'est ainsi que l’appli Kleen (lavage autodans les stations Total) et le Bon Gaz (livraison de bouteilles de gaz à domicile) sont nés.

 

Poult, la hiérarchie en moins, l'innovation en plus

Aujourd'hui, chez Poult, n'importe quel salarié, quelle que soit sa fonction, peut consacrer une partie de son temps de travail à l'innovation. C'est ainsi que plusieurs salariés ont planché pendant six mois sur un projet de légumeries ambulantes. Des « food trucks » qui collectent les légumes bio chez les producteurs locaux. Lavés, épluchés et prêts à être cuisinés, ils sont ensuite mis à la disposition des consommateurs dans un camion garé sur un parking. Ce projet, lancé à Toulouse au printemps 2014, a été le troisième accompagné par Poult Startup Programme, l’incubateur du groupe.

 

Un programme d'intrapreneuriat féminin

Le slogan de 66 miles est clair : « Un programme pour les femmes qui veulent entreprendre sans claquer leur démission »... C'est l'incubateur de start-up Paris Pionnières, en partenariat avec l’agence d’innovation Five by Five, qui l'a officiellement lancé, à la rentrée 2016. Le but est d'abord de détecter les « potentiels féminins » au sein de grands groupes, qui s'engagent à dégager 15% du temps de travail aux intrapreneures. Engie s'est embarquée dès le début. Parrainé par Axelle Lemaire, ex-secrétaire d'État chargée du Numérique et de l'Innovation, et Gilles Babinet, Digital Champion pour la France à la Commission européenne, le programme a commencé avec une trentaine d'intrapreneures. Elles bénéficient d'ateliers de coaching et de mentors, tels que la mathématicienne Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice et présidente de Clustree, le Dr. Cécile Monteil, fondatrice du réseau associatif Eppocrate, et Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi.

Chargement …