enac.jpg
Aéronautique
par

L’ENAC prend son envol dans le ciel de l’entrepreneuriat

Créée il y a soixante-dix ans, l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile s’est imposée de longue date comme un acteur de référence de l’aéronautique en Europe et dans le monde. Toujours à la pointe de l’innovation, elle vient de se doter d’un incubateur qui connaît un démarrage en flèche. Survol d’un nouveau vecteur d’excellence de l’aéronautique française.

Formation & recherche à tire d’aile

Implantée à sa naissance en 1949 au coeur de l’aéroport d’Orly, avant de s’installer vingt ans plus tard à Toulouse, l’ENAC est l’une des toutes meilleures écoles de formation au monde pour les métiers de l’aéronautique civile et du transport aérien.

Première école de pilotage en Europe, elle forme les pilotes de ligne de quatre des dix plus grandes compagnies aériennes au monde, mais propose aussi nombre de formations initiales ou continues pour les contrôleurs aériens, les instructeurs, les ingénieurs spécialisés en systèmes avioniques ou en télécommunications aéronautiques et spatiales - parmi bien d’autres spécialités pointues.

Non contente de rayonner grâce à l’excellence de ses formations délivrées sur son site amiral de Toulouse et sur ses nombreux campus à travers l’Hexagone, l’ENAC se distingue aussi par la qualité et la diversité de ses programmes de recherche.

A ses travaux classiques en la matière - électronique, informatique, économie de l'aérien, télécommunications aéronautiques ... -, elle a ajouté de nouveaux domaines particulièrement porteurs tels que les drones avec le système « Paparazzi » ou les interfaces homme-machine aéronautique. Elle s’investit aussi fortement dans la recherche sur la sécurité des vols, le positionnement par satellite ou encore le développement durable dans le transport aérien.

 

Les nouvelles pistes de l’entrepreneuriat

Lancé en juin 2018, l’incubateur de l’ENAC va donner des ailes à l’esprit d’entreprise en son sein et permettre de mieux valoriser la recherche. « Le travail de nos chercheurs, soit 155 personnes, enseignants compris, peut déboucher sur un projet d’entreprise », explique Philippe Joachim, directeur adjoint de l’école. Parmi ses partenaires publics et privés : la région Occitanie, Toulouse Métropole, Latécoère, ATR, Airbus, Sopra Steria... Des collaborations sont également envisagées avec l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (Isae), la Toulouse Business School et le Biz Lab d'Airbus. « Nous ne voulons pas rester dans notre coin mais travailler avec les incubateurs existants pour trouver des complémentarités », précise M. Joachim.

Trois start-up ont été intégrées : Zebrys, qui utilise le big data pour alimenter un logiciel d'analyse statistique haute performance, Metsafe, qui développe un service météo expert pour l'aéronautique, et Anywaves, qui travaille sur les nanoantennes pour drones et satellites. Les trois jeunes pousses sont rejointes par VR Aero Training et son simulateur virtuel et physique de formation des pilotes. Objectif : accueillir jusqu’à quinze projets en simultané, avec des plans d'incubation ou d'accélération sur mesure et une palette de conseils en stratégie, finance, communication, « le tout de manière totalement gratuite ».

De quoi satisfaire les attentes des élèves ingénieurs et diplômés en aéronautique qui ont le goût d’entreprendre. Embarquement immédiat !


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Résumé

Formation & recherche à tire d’aile

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.