Les dix talents les plus #LetsgoFrance
En home page Thibault Chazal et Sellah Alidor, fondateurs de la strat up "Les expos à la maison"
Personnalités

Les dix talents les plus #LetsgoFrance

par

PersonnalitésLes dix talents les plus #LetsgoFrance

Nouvelles technologies, culture, loisirs, énergie, urbanisme ou politique : #LetsgoFrance a repéré 10 talents qui, à l’image du mouvement, font rayonner la France dans des secteurs en pleine ébullition.

Bénédicte de Raphélis Soissan : le profil de l’emploi !

 

 

Avec un algorithme capable de révéler les potentiels cachés de chacun, la fondatrice de Clustree, Bénédicte de Raphélis Soissan, multiplie les contrats (Orange, Canal +, Carrefour, SNCF ou encore Crédit Agricole …) et s’impose dans l'univers jusqu’ici cloisonné des ressources humaines et du recrutement dans plus de trente pays. Clustree a été élue Cool Vendor par Gartner en 2016 et a intégré le Top 100 Saas d’Accel Europe et le Top 100 Europe’s hottest startups du magazine Wired.

 

 Marjolaine Grondin : les loisirs intelligents

 

 

Dans le top 30 des personnalités de moins de 30 ans les plus influentes en Europe selon le magazine Forbes, sélectionnée par le MIT Technology Review parmi les 10 innovateurs français de moins de 35 ans, Marjolaine Grondin a le vent en poupe. Son application, Jam, incubée à Sciences-Po, puis chez Numa,  propose aux 18-30 ans de dialoguer avec une intelligence artificielle pour trouver des loisirs et ce, partout dans le monde. Gratuite, cette plateforme compte déjà 80.000 utilisateurs.

 

  Sandra Rey : Que la lumière soit !

 

 

Transformer les bactéries en lumière, il fallait y penser ! Sandra Rey, du haut de ses 26 ans, pourrait bien illuminer la planète. Diplômée en design avec une spécialité dans les systèmes innovants, elle poursuit l’objectif d’utiliser la bioluminescence, c'est-à-dire la production naturelle de lumière par des bactéries, pour éclairer vitrines et espaces publics la nuit. Sa start-up, Glowee, a été classée par le MIT Technology Review parmi les plus innovantes de France.

 

  Léonore de Roquefeuil  : #hello2017 !

 

 

Pour financer sa "start-up civique", elle a convaincu Google et le trio Niel-Granjon-Simoncini de la soutenir. Léonore de Roquefeuil a étudié à Sciences Po Bordeaux et poursuit avec ses associés le projet de réconcilier jeunesse et politique grâce aux outils numériques. Sa plateforme Voxe.org compte plus de 3,7 millions d'utilisateurs et s’impose déjà dans une vingtaine de pays, dont les Etats-Unis. Avec son outil “user friendly” capable de confronter les propositions des candidats en quelques clics, Voxe dispose en France d’un occasion décisive de faire le printemps.

 

 Cécile Schmollgruber : à la conquête de la réalité virtuelle

 

 

Google, Amazon et Facebook courtisent ardemment Cécile Schmollgruber. Cette trentenaire diplômée de l’Institut d’optique et de l’Essec a créé, avec deux associés, Stéréolabs, une start-up qui bouscule le marché des technologies 3D. Installée dans le plateau de Sarclay en Essonne, Stéréolabs est capable d’optimiser la prise de vue en 3D et de retraiter les images pour un meilleur confort visuel. C’est l’argument qui a fait mouche auprès de James Cameron ! Il a choisi l’entreprise pour le traitement des images du 2e volet d’Avatar.

 

J oséphine Goube : les nouvelles technologies avec et pour les réfugiés

 

 

Joséphine Goube, 27 ans, CEO de Techfugees, vient de recevoir le prix Margaret Femme Digitale Entrepreneure 2017 lors de la journée de la Femme Digitale, le 9 mars dernier, à Paris. Techfugee mobilise la communauté digitale pour apporter des solutions technologiques aux réfugiés. Hackathons, meetups, événements, innovations technologiques pour et avec les réfugiés, se multiplient déjà dans plus de 25 pays et encouragent l’investissement privé dans ce secteur.

 

Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru : l’agriculture urbaine et cool

 

 

Agricool est la start-up qui repense l’agriculture entre les murs de la ville. Au rythme effréné de l’urbanisation, Guillaume Fourdinier et Gonzague Gru, tous deux issus de l’EDHEC et l’IESEG, ont peut-être conçu la solution pour une agriculture  saine  malgré le béton et la pollution citadine. Ils ont inventé des containers tout équipés pour permettre aux agriculteurs de cultiver fruits et légumes, en ville, au pied des immeubles.

 

Christophe Sibieude : La poésie du quotidien

 

 

Avec sa machine à distribuer des textes courts de littérature dans les espaces publics, la petite start-up grenobloise Short Edition a su séduire Francis Ford Coppola. Christophe Sibieude et Coralie Bailleul n’y croyaient pas mais les voilà partis installer leur invention dans les rues de San Francisco comme ils l’ont déjà fait à Paris, Rennes ou Grenoble. Une belle histoire à suivre.

 

Sellah Alidor et Thibault Chazal : un amour particulier des arts

 

 

Sellah Alidor du collectif From Paris et Thibault Chazal voulaient créer une rencontre entre le travail d’un artiste et un particulier. C’est chose faite grâce à la start-up « Les expos à la maison», incubée au Bic de Montpellier qui fait découvrir de jeunes artistes en utilisant les lieux de vie comme de véritables galeries d’art éphémères.
 

Thomas Lagier et François Grosse : Prédire l’avenir de nos villes

 

 

Thomas Lagier, docteur en chimie de l’environnement, et François Grosse, diplômé des Mines de Paris et polytechnicien, ont créé ensemble un outil interactif en 3D permettant d’anticiper les questions et les besoins de la ville de demain. Originaire de Lyon, ForCity a remporté en mai dernier le Grand Prix Le Monde-Atelier BNP Paribas de l’innovation urbaine.

Chargement …