dax.jpg
Gastronomie

À table avec La Cure Gourmande !

par

GastronomieÀ table avec La Cure Gourmande !

À partir d’un premier magasin créé à Balaruc-les-Bains en 1989, deux associés ont créé une enseigne qui, avec 65 magasins et 124 points de vente, rayonne dans 7 pays différents. Rencontre avec Christian Berlan, PDG et co-fondateur de La Cure Gourmande.

En France, les boutiques de chocolat et les biscuiteries n’ont jamais été aussi nombreuses. Quelle est l’originalité de la Cure Gourmande ? 

Christian Berlan : Nous avons créé un concept et un univers autour des incontournables de la biscuiterie chocolaterie confiserie française. Le concept s’exprime à travers dix familles de produits, comme les sucettes, les nougats, les caramels, les madeleines ou les calissons d’Aix. Ce sont des produits de qualité que nous fabriquons nous-même dans nos ateliers. Pour chacun, nous racontons une belle histoire, qui s’incarne sur nos emballages à l’ancienne et dans nos magasins. Ils expriment l’art de vivre à la française. 

 

Nous ne sommes pas un produit régional, nous nous définissons comme un institutionnel de la biscuiterie confiserie française. Nous nous inscrivons pleinement dans la « French touch », Christian Berlan, co-fondateur de La Cure Gourmande 

 

La Cure Gourmande est née à Balaruc-les Bains en 1989. Quel est votre ancrage en Occitanie?

C.B : Dans les années 80, la plupart des confiseries fermaient et les premières franchises de chocolat belge arrivaient. Nous avons trouvé les meilleurs fabricants de chaque famille de produits français. Certains, nous sommes allés les chercher chez nous, comme le biscuitier à Sète, où je suis né, et le chocolatier à Narbonne. Ils sont devenus nos associés. En 2004, nous avons centralisé notre production de biscuits et de confiserie à Frontignan et aujourd’hui, tous nos produits sont fabriqués dans le Sud de la France.

 

Et pourquoi avoir choisi comme nom « la Cure Gourmande » ? 

paris_opera_2.jpg

paris_opera_2.jpg, par AdminLetsGo

C.B : Parce que notre histoire est liée à Balaruc-les-Bains, la ville où nous avons monté notre premier magasin et qui est aujourd’hui la première ville de France pour les cures thermales (située à 8 km de Sète). Notre premier magasin était situé en face de la cure thermale. En 2001 nous avons racheté l’ancienne gare de Balaruc et l’avons transformée en un lieu de production de madeleines et de cakes, et en un magasin. C’est une très belle aventure humaine, faite de passion. 

 

Votre enseigne a su s’implanter dans des lieux prestigieux : avenue de l’Opéra à Paris (entres autres), le Dubaï Mall, les centres historiques de Madrid et Barcelone. Comment avez-vous réussi ? 

C.B : C’est mon associé qui s’en est occupé, avec notamment des contrats de concession de marque. Notre vocation était dès le départ de proposer notre concept dans le plus grand nombre de sites prestigieux dans le monde. Nous ne sommes pas un produit régional, nous nous définissons réellement comme un institutionnel de la biscuiterie chocolaterie confiserie française. Nous nous inscrivons pleinement dans le mouvement de la « French touch ». 

 

Quel est le rôle du digital dans votre stratégie de développement à l’international ?

C.B : Il est incontournable, le digital nous permet d’être visibles dans le monde entier, et Internet sera de plus en plus présent dans notre activité. Nous avons d’ailleurs mis en place fin 2017 un nouveau site marchand, disponible en français et en anglais afin que nos franchisés licenciés à l’international puissent le dupliquer. Il sera normalement opérationnel pour l’Autriche et l’Espagne dès cette année. À l’étranger, la Cure Gourmande est par excellence la belle boutique de produits qualitatifs en confiserie biscuiterie.

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …