lvmh_-_vivatech_internet-100.jpg
E-commerce
par

Avec le soutien de LVMH, Oyst s’en va conquérir l’Amérique en 1-Click

Avec sa solution d’achat dite en « 1-click », la start-up Oyst créée par Julien Foussard a remporté le « LVMH Innovation Award », lors de Viva Technology 2018. Un coup de projecteur sur le secteur français du e-commerce qui se réinvente avec enthousiasme et lucidité.

 

julien_foussard.jpg

julien_foussard.jpg, par AdminLetsGo

Comment fonctionne la solution 1-Click développée par Oyst ? 

Julien Foussard : On peut acheter de la musique ou commander un taxi en un clic, mais pour un t-shirt, on se retrouve face à huit étapes insupportables à franchir. Résultat ? Un taux de conversion de l’achat en ligne à 2,5% contre 55% dans le commerce physique ! Dans l’e-commerce français, ce tunnel de la conversion n’a pas évolué depuis 20 ans et il est à l’origine d’une perte de valeurs considérable pour les sites marchands, de l’ordre de 5 trilliards d’euros par an. Oyst propose une solution d’achat à destination des sites marchands de manière à se débarrasser de ces étapes. Depuis n’importe quelle page du site, sans passer par la case panier, l’internaute peut procéder à l’achat. C’est ce qui nous rend unique sur le marché.

 

Que vous apporte la reconnaissance du groupe LVMH ? 

37

C'est le nombre, en millions, de cyber-acheteurs français 

 J.F : LVMH et le secteur du luxe ont bien compris qu’il était temps d’en finir avec le décalage entre la fluidité des ventes physiques et les tourments de leur proposition en ligne. Grâce au prix du « LVMH Innovation Award », Oyst bénéficiera de l’accompagnement du Groupe et de ses Maisons pendant une année. Les conditions idéales pour notre développement à l’international ! 

 

« En France nous avons de très, très, loin les meilleurs ingénieurs et développeurs au monde ! C’est déterminant. Le rapport de productivité entre un développeur « normal » et un autre formé en France est de l’ordre de 1 à 10. » Julien Foussard, fondateur de la start-up Oyst  

 

La France est-elle à la pointe en matière d’e-commerce ? 

J.F : C’est un secteur porteur qui connaît une croissance d’environ 15% par an car il butte justement sur ces problèmes de conversion. La France a au moins 5 ans de retard là-dessus par rapport aux États-Unis, qui sont aussi beaucoup plus avancés en marketing. Mais ça bouge doucement et Oyst fait partie d’une nouvelle génération prête à concurrencer l’Amérique. Car pourquoi Amazon est-il si populaire ? Ce n’est pas parce que ses produits sont moins chers, mais parce que son expérience d’achat est plus simple que les autres. Nous partons de ce constat pour nous attaquer au marché américain dès 2019. 

 

Vous avez déjà dix ans d’expérience dans la création de différentes entreprises et vous avez créé votre propre fonds d’investissement à Londres. Pourquoi avoir choisi la France pour vous lancer? 

81,7

C'est le montant, en milliards d'euros, dépensé en ligne par les Français au cours de l'année 2017

 J.F : Parce qu’en France nous avons de très, très, loin les meilleurs ingénieurs et développeurs au monde ! C’est déterminant. Le rapport de productivité entre un développeur « normal » et un autre formé en France est de l’ordre de 1 à 10. La présence de ce vivier d’excellence en plus de toutes les aides financières disponibles rendent la création d’une boîte ici presque quatre fois moins chère que dans la Silicon Valley. C’est hyper incitatif. Depuis trois ans, l’écosystème start-up ne cesse de se renforcer, avec la BPI, Station F ou l’école 42… Les levées de fonds qui ont longtemps plafonné atteignent désormais des niveaux comparables aux pays anglo-saxons. J’aurais rêvé de me lancer dans de telles conditions il y a 10 ans.

 


Chiffres clés : 

La France, au 3ème rang européen des ventes en ligne, compte 37 millions de cyber-acheteurs. En 2017, les Français ont dépensé en ligne 81,7 milliards d'euros, en croissance de 14,3%, grâce à une clientèle élargie, l'augmentation de la fréquence d'achat et les nouveaux comportements d'achats sur mobile. La France vise les 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019.

( Source : Fédération du e-commerce et de la vente à distance, février 2018 )


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Résumé

 

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.