visuel_couverture.jpg
Management

« Cowriting » à la française pour managers déboussolés

par

Management« Cowriting » à la française pour managers déboussolés

Transformation numérique, explosion du travail collaboratif, « esprit start-up » à tous les étages, recherche de sens et aspiration des collaborateurs à plus de liberté et de responsabilité… Comment faire face à tous ces bouleversements qui sont autant de défis pour les managers ? Bilan, perspectives et réponses avec un trio d’auteurs à l’écoute du « nouveau monde » à travers leur ouvrage Managers : libérez, délivrez… surveillez ?

couverture_livre.png

couverture_livre.png, par AdminLetsGo

Managers sous tension

Les managers ont bien souvent le sentiment de vivre un grand écart. Alors que leurs collaborateurs ne jurent que par les start-up et rêvent d’entreprise libérée, les donneurs d’ordre – dirigeants mais aussi clients – exigent d’eux toujours plus de résultats, en respectant toujours plus de normes, dans des délais toujours plus courts, et en étant infaillibles.

« Il y a de quoi s’affoler et perdre la tête. Les repères habituels, culturels et professionnels, sont bouleversés, et les managers complètement déboussolés », jugent Frédéric Petitbon, Julie Bastianutti et Marguerite Descamps dans leur ouvrage Managers : libérez, délivrez… surveillez ? qui vient de paraître aux éditions du Cherche-Midi.

Face aux tensions qui secouent aujourd’hui l’entreprise et ses cadres, les managers doivent-il faire le dos rond, se boucher les yeux ou, pire encore, faire comme si de rien n’était ? Évidemment non. Et ce n’est pas le moindre mérite du livre d’apporter, à grands renforts d’exemples concrets et de travaux académiques, des motifs de réconfort, des balises et des outils de navigation par gros temps.

Ils font le point sur l’entreprise libérée - cette nouvelle idole des théories managériales -, le fonctionnement Opale, la transparence. Ils nous éclairent sur le mouvement « hacker et maker », observent la transformation des espaces de travail, s’interrogent sur la portée des révolutions managériales en cours : organisations kaléidoscopiques, nouvelles mesures de la performance, etc. Et dressent un état des lieux exhaustif de la confiance en entreprise.  

 

Garder confiance… et continuer à l’inspirer

Analyses, décryptages, recours à des cas concrets issus d’autres univers comme le « management directif » de sir Alec Ferguson à la tête du club de foot de Manchester : rien n’échappe à leur œil, à l’affût des changements mais aussi des faux-semblants et des évidences trompeuses.

Ils montrent les ressorts de la confiance entre le manager et ses équipes et proposent, parmi six clés pour travailler en confiance, un « contrat de confiance à durée déterminée ». Sans oublier de faire l’éloge de la « tribu », car « quand le mode de management ne peut plus être le même dans toute l’entreprise, c’est dans les équipes, dans les « tribus » que se trouvent les repères de la reconnaissance mutuelle. C’est désormais à ce niveau micro que se définit le sentiment d’appartenance et que se constituent les rites dont le manager est à la fois l’âme, le garant et l’inspirateur. » Et de souligner l’importance du lâcher-prise.
 

Un air français

Il ressort de ce livre, écrit par des Français au fait des meilleures pratiques internationales et des théories les plus avancées en matière de management, que la France n’est pas en reste et peut même inspirer des organisations bien au-delà de ses frontières.

Preuves à l’appui :

Beaucoup de bonnes pratiques et d’innovations managériales ont pris leur essor dans des entreprises françaises, par exemple Décathlon.

Isaac Getz, chantre de l’entreprise libérée, n’est-il pas professeur à l’ESCP Europe ?

Le « parcours de la reconnaissance » théorisé par le philosophe français Paul Ricœur, peut inspirer des pratiques managériales prometteuses.

Dans son livre La prouesse française : le management du CAC 40 vu d’ailleurs, Ezra Suleiman montre que les managers et dirigeants français peuvent être des modèles pour leurs homologues étrangers.

Autant de références, entrepreneuriales ou livresques, qui démontrent qu’à rebours de bien des idées reçues le management tricolore peut avoir valeur de modèle.

 

Managers : libérez, délivrez… surveillez ?  Un ouvrage essentiel sur les révolutions des organisations, qui apporte des réponses précises à des problématiques complexes… sans chercher midi à quatorze heures.

 


Sociologue de formation, Frédéric Petitbon est associé chez PwC. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de management.

Ancienne élève de l' ENS et docteur de l’École polytechnique, Julie Bastianutti est maître de conférences à l’université de Lille.

Normalienne et diplômée de Sciences-Po,  Marguerite Descamps est consultante senior chez PwC.  


Vous croyez en la réussite de la France ? Participez aux 1ers Trophées #LetsgoFrance !

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …