071-exposure.jpg
Gille Blaise, directeur France chez Saentys, est le tuteur de Rajib Miah, brillant élève actuellement en seconde bac pro.
Société
par

Dans l’équation école-égalité des chances, l’Institut Télémaque réintroduit l’entreprise

Vous lisezDans l’équation école-égalité des chances, l’Institut Télémaque réintroduit l’entreprise
6 min

Faire de l’altruisme un métier, de l’engagement social une mission d’entreprise. A l’image de l’Institut Télémaque qu’elle dirige, Ericka Cogne est un agent de la transformation. Du collège au premier emploi, son organisation conduit des jeunes et leurs tuteurs – écoles et entreprises – vers leur accomplissement. Ensemble, ils illustrent un nouveau modèle de philanthropie, en France, qui réconcilie entreprise et société.

2016_08_30_equipe_telemaque_043.jpg

2016_08_30_equipe_telemaque_043.jpg, par AdminLetsGo

Qu’est-ce qui caractérise l’approche de l’Institut Télémaque ? En quoi est-elle innovante ?

Ericka Cogne, directrice générale de l'Institut Télémaque : Dans le travail social, on est soit préventif, soit réactif. Nous avons choisi la prévention. Nous sommes encore plus en amont. Comme les écarts commencent à se creuser au collège, nous intervenons dès la 6e, afin de neutraliser ces inégalités ; ne leur laisser ni la place, ni le temps de s’installer.
83 entreprises nous soutiennent et 40% d’entre elles sont des PME, ETI. Nos tuteurs sont donc issus de grands groupes du CAC 40, mais également d’entreprises de plus petite taille comme des cabinets d’études, de petits bureaux d’avocat etc. C’est un équilibre important auquel nous tenons, pour être le plus représentatif des métiers et des filières professionnelles françaises. Ensuite, vient l’aspect régional. Nous sommes présents activement dans 6 régions de France. Là encore, pour être représentatif de tout le territoire français.

 

Etre scalable. C’est une expression que l’on entend souvent lorsqu’on parle du développement de start-up. Est-ce qu’elle a sa place dans le secteur de l’action sociale ?

E.C : Nous accompagnons des jeunes sur 6 ans minimum de parcours Télémaque et bien évidemment sur des décennies car le lien se crée, ce sont ensuite nos alumnis qui portent les valeurs et la réussite de Télémaque, notre meilleure démonstration. Nous nous devons donc d’être solide, efficace et d’avoir un impact durable, qui monte en puissance. Pour toutes ces raisons, la nécessité de réfléchir à un changement d’échelle s’est imposée à nous. Nous aussi, même en tant qu’association, sommes confrontés à la « scalabilité ». Pour ne pas laisser les inégalités gagner du terrain, nous devons passer d’une petite structure à un réseau d’aide organisé et professionnel, avec un maillage territorial fort, et ce très rapidement, soutenu par un business model réaliste et pertinent.

 

Quel est le business model de l’Institut Télémaque ?

E.C : 95% de notre modèle économique repose sur les entreprises partenaires qui financent pour chaque jeune 1350€ soit 540€ net après défiscalisation. Ces subventions interviennent par mécénat.
Au-delà des grands groupes, ce sont aussi 42% de TPE/PME et ETI qui nous financent, un ou plusieurs jeunes en fonction de leurs moyens ! Je crois beaucoup en ce relai de croissance notamment d’un point de vue territorial, l’énergie est là ! Nous faisons aussi appel à la philanthropie. La fondation Bettencourt nous accompagne sur les trois prochaines années pour soutenir notre changement d’échelle, notre scalabilité.  Et je pense que d’autres acteurs de la philanthropie seront intéressés de financer et relancer l’ascenseur social en France.
C’est notre stratégie pour démultiplier les forces, et pas seulement les additionner. Il faut essaimer, créer l’émulation.

 

Enfant, auriez-vous vous-même été intéressée par l’Institut Télémaque ?

E.C : J’ai des points communs avec les enfants que l’Institut Télémaque accompagne. Parfois même, je me reconnais en eux. J’ai été élève en ZEP. J’étais déléguée de classe et on m’appelait Sœur Emmanuelle parce que je voulais aider mes camarades.  C’est d’ailleurs une qualité que partagent nos jeunes : l’envie d’aider. Plus tard, j’ai été en classe préparatoire à Janson de Sailly. J’ai été catapultée dans un milieu social que je ne connaissais pas, un milieu dont je n’avais pas les codes. Je ne comprenais même pas le métier des parents des autres élèves ! J’ai souvent voulu effacer qui j’étais tant j’étais égarée. Et ce qui m’a permis de me rapprocher des autres, c’est la culture. La culture, avec le capital humain, est une autre clé de réussite.

 

Qu’est-ce que la réussite selon Télémaque ?

E.C :  Un jeune qui sait répondre à ces questions D’où tu viens ? Quel est ton parcours ? Où veux-tu aller ? Qu’est-ce qui te met en joie ? Comment te mets-tu en action pour la société française ? a déjà réussi, a fait un grand pas vers son accomplissement.
Pour nous à l’Institut Télémaque, le capital humain est l’indicateur du succès. Dès lors qu’il est respecté, mis en avant, respecté, développé, il y a succès à la clé. 
C’est cette vision qui cimente les relations entre tuteurs, élèves et parents de l’Institut Télémaque. Elle est aujourd’hui le fondement de nos Communautés de réussite. Chaque rencontre, sortie, formation est l’occasion de lui donner vie.

 

Comment se porte la philanthropie en France ?

E.C :  Elle avance ! Les grandes familles du CAC 40, comme les Bettencourt et d’autres, dotent de plus en plus leurs fondations de moyens et élargissent leur champ d’action. Elles sont plus que jamais réceptives.
Là où il est en train de se passer quelque chose, c’est du côté des start-ups, TPE, PME. Elles ont ce réflexe d’avoir une démarche de responsabilité sociétale et environnementale intégrée. Et c’est une très bonne pratique !  J’aimerais avoir encore plus de dirigeants d’entreprises passionnés par leurs métiers à nos côtés ! Venez nous rejoindre !

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.
Concours

Trophées
#LetsgoFrance

En savoir plus Découvrez les candidats

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.