eric-carreel-withings-announcement.jpg
Santé connectée
par

Eric Carreel, connecteur de données

Eric Carreel cofonde Withings en 2008, une start-up spécialisée dans les objets de santé connectés. En 2016, Withings est vendue à Nokia... il la rachète deux ans plus tard ! Avec Inventel (télécommunications) cédée à Technicolor en 2005, Sculpteo (impression 3D), Invoxia (captation et rendu de données sonores et de localisation), ou encore Zoov (mobilité urbaine), ce serial-entrepreneur multiplie les projets. Entretien avec Eric Carreel.

En 2018, Nokia souhaite se recentrer sur son cœur de marché et revend Withings qu'elle vous avait achetée en 2016. Fait étonnant : vous entrez en compétition avec Google pour la racheter. Vouliez-vous empêcher son acquisition par un GAFA ?

Eric Carreel : Un entrepreneur ne se décide pas à acheter une entreprise sur ce type d'argument. Mes raisons étaient beaucoup plus terre-à-terre : je connaissais déjà l'équipe, et je savais qu'elle était compétente, dynamique et passionnée. De plus, je pense que nous nous étions lancés un peu trop tôt sur le terrain de l'amélioration de la santé par la prévention. Aujourd'hui, les choses bougent davantage.

 

Vous avez été responsable du Plan objets connectés et avez participé à la création de la Cité de l'Objet Connecté d'Angers, dont vous avez été président d'honneur. La France est-elle un leader de l'iOT ?

E.C : La France est effectivement un acteur majeur. Mais l'objet connecté n'est qu'une partie de la révolution en cours. Demain, toute économie sera une économie de service, et tout service sera géré à partir de données générées par des produits. Les entreprises les plus puissantes seront celles qui occuperont une verticale entière et géreront à la fois service, produit et données. La France dispose d'un tissu industriel important et doit être proactive dans cette révolution pour rester dans le peloton de tête.

 

Selon un sondage BVA, 70% des Français estiment que la confidentialité de leurs données personnelles sur internet n'est pas correctement assurée. Ont-ils raison de s'inquiéter ?

E.C : Je souhaiterais rappeler que nous parlons de données anonymisées. De manière générale, je pense que le regard des Français sur les données n'est pas très mature par rapport à celui des Américains ou d'autres Européens. Si toute évolution technologique implique de gérer des risques, elle créée également de nombreuses opportunités. Nos concitoyens doivent comprendre qu'elles permettront d'améliorer leur santé. Il faut aider les Français à regarder de l'avant pour qu'ils ne soient pas moins bien soignés que les Américains à l'avenir.

 

Inventel, Withings, Sculpteo, invoxia, Zoov... Vous avez fondé 5 sociétés en France. D'après une étude menée par plusieurs universités pour le Global Entrepreneurship Monitor en 2015, le taux de création d'entreprises par habitant s'établissait à 1,7% en France contre 4,3% aux Etats-Unis. Les Français n'auraient-ils pas suffisamment la fibre entrepreneuriale ?

E.C : Je crois au contraire que la France n'a pas à rougir sur ce plan ! Notre pays compte de très nombreuses start-up et beaucoup de jeunes se lancent aujourd'hui dans une aventure entrepreneuriale. De plus, je pense que nous nous trompons en nous focalisant uniquement sur la création d'entreprises. L'enjeu est plutôt de donner davantage de soutien financier aux jeunes pouces pour leur permettre de grandir en maturité et en taille.


C'est parti pour la 2ème édition ! Participez à la 2nde édition des Trophées #LetsgoFrance ici.

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.
Concours

Trophées
#LetsgoFrance

En savoir plus Découvrez les candidats

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.