screen_shot_2018-07-10_at_5.42.25_pm.png
Côté jardin
par

Fermob, l’art de ne pas être assis entre deux chaises

L’histoire était écrite depuis longtemps. Entrepreneurs dans l’âme de génération en génération, Bernard Reybier savait assurément qu’il en ferait son métier. Aujourd’hui à la tête de Fermob, fabricant français du mobilier outdoor depuis 1989, Bernard Reybier nous reçoit aux côtés de son fils Baptiste Reybier, responsable des ventes, à Saint-Didier-sur-Chalaronnes dans l’Ain. Ils nous livrent avec passion, sourires et ambitions les jardins déjà conquis par cette belle entreprise française qui connait une croissance ininterrompue depuis 28 ans.

 

Comment s’est passée la reprise de Fermob ? 

Bernard Reybier : Lorsque j’annonce à mes proches la reprise de ce petit atelier artisanal qu’était Fermob à l’époque, ils sont tous surpris et se demandent ce que je vais bien pouvoir en tirer. Il y avait tout à faire ! Il y a bien sûr eu des difficultés mais rien d’insurmontable avec la passion, la persévérance et l’engagement. Ce qu’il faut bien avoir en tête c’est que la croissance d’une entreprise n’est pas une courbe mais des escaliers. Franchir une marche c’est douloureux, mais il faut y croire. Pour être un bon chef d’entreprise il faut une forte résistance au stress pour surmonter les difficultés, mais il faut aussi être ambitieux et toujours humble.

 

« Il faut savoir donner le cap et la vision. Peu de gens dans une entreprise sont aujourd’hui capables de cultiver une vision de long terme et se tenir » Bernard Reybier

 

Quel sont vos points de vue sur le Made in France ? 

Bernard Reybier : Chez Fermob, je préfère mettre en avant l’implantation française et locale de mon entreprise. Le Made In France est juridiquement très compliqué et nous sommes aujourd’hui incapables de l’analyser. Mais Fermob est une entreprise née en France et cela nous procure d’immenses avantages. Il ne faut jamais oublier que la France est un pays unique au monde de par son histoire, son art, son artisanat, sa culture, et c’est l’une des rares civilisations capable de se placer dans le futur avec le passé. Alors vive la France et vive nos racines françaises ! Lorsque que les clients étrangers viennent visiter notre usine, nous les emmenons visiter la région et la ville de Lyon, ils sont époustouflés. On ne s’en rend plus compte, mais il faut être fiers de nos racines françaises et locales ! 

 

« La France est l’une des rares civilisations capable de se placer dans le futur avec le passé » Bernard Reybier

 

Quels sont les atouts de l'Ain et de la région pour la réussite de Fermob ? 

Bernard Reybier : Justement parlons-en ! Nous avons la chance d’être situés dans un territoire économique stratégique qui est l’un des plus dynamiques de France avec trois points de chômage de moins en permanence que la moyenne nationale. La réussite du département s’explique par la diversité de ses activités avec les industries et l’agriculture mais aussi par la taille de ses entreprises. Dans l’Ain il y a principalement des PME et des ETI avec des centres de décisions qui s’exercent sur le territoire. Ce sont des entreprises souvent plus aptes à avoir des visions long-termistes, ce qui est très bon pour la santé économique du département. Le caractère physique du territoire est un atout et permet de fidéliser les salariés dans des conditions de vie très intéressantes avec un environnement agréable et un coût de la vie moindre. C’est donc un bon compromis de venir s’installer dans l’Ain ! 

 

Fermob a conquis le cœur des étrangers, quel est votre secret ? 

screen_shot_2018-07-10_at_5.46.58_pm.png

screen_shot_2018-07-10_at_5.46.58_pm.png, par AdminLetsGo

Bernard Reybier : Justement il n’y en a pas. Chez Fermob l’international nous ne connaissons pas et pourtant il concerne près de la moitié de notre production ! Je n’ai jamais compris la différence entre un client français et un client étranger. Nous sommes une entreprise mondiale sans service export. Il ne faut pas complexifier l’export, au contraire il faut le rendre inné. 

On ne fait aucune différence, nous avons des objectifs et une organisation commerciale que nous déroulons de la même manière en France et à l’étranger. Nous conseillons souvent de jeunes entreprises dans le secteur de l’ameublement et nous leur partageons notre vision de l’international : il ne faut pas se limiter à un marché, cela doit être naturel de s’exporter pour rayonner. Cependant il faut toujours garder une dose d’humilité et bien s’adapter aux spécificités culturelles de chaque pays. 

 

Quelle place tient l’innovation chez Fermob ? 

Bernard Reybier : L’innovation est l’un des trois piliers fondateurs de l’entreprise, avec le design et l’export. Il faut rester raisonnable, chez Fermob nous ne faisons pas de la recherche fondamentale, mais nous parlons d’innovation de produits et de formes. C’est cette innovation qui nous permet de toujours garder de l’avance ! 

L’innovation passe aussi par le management. En 1992 avec l’assentiment du personnel, nous nous mettons hors-la-loi en annualisation le temps de travail. Notre métier est saisonnier et nous avons besoin de répartir le temps de travail. Innover c’est aussi savoir s’adapter. 

 

Quels regards portez-vous sur la santé de notre industrie française ? 

Bernard Reybier : Je me suis volontairement lancé dans une activité industrielle dépassée, le travail du fer. Tous me disaient qu’il n’y avait pas d’avenir dans ce domaine. Fermob est le parfait exemple d’une histoire industrielle condamnée à l’échec qui a réussi. 

La réussite est liée aux hommes, au travail et à la pugnacité, mais aussi aux racines et à l’histoire française. Tout cela m’a permis de développer l’entreprise. Sur le plan de la créativité et de la productivité nous sommes l’un des pays les plus productifs au monde. Il ne faut avoir aucun complexe. Je vois chaque jour combien la France est capable de produire de manière compétitive en ajoutant de la valeur créative à la technique ou au design. Je ne suis pas inquiet quant à la pérennité de notre industrie en France. 

Il faut cesser de vouloir différencier les métiers manuels et intellectuels. En réalité l’industrie n’est pas manuelle, il s’agit de process de production aussi complexes si ce n’est plus, que les process managériaux. 

Il faut donner envie aux jeunes diplômés de rejoindre l’industrie française. Il y a de très forts potentiels et de belles ambitions notamment pour les ingénieurs. Ils n’y pensent pas forcément et c’est dommage ! 

« Sur le plan de la créativité et de la productivité nous sommes l’un des pays les plus productifs au monde. Il ne faut avoir aucun complexe. » 

 

Comment l’entreprise s’est-elle adaptée aux transformations ? 

Bernard Reybier : Alors même que nous travaillons dans un secteur très traditionnel, la transformation est culturelle chez Fermob. Nous avons un directeur de la transformation car nous avons pour ambition de tout transformer et pas seulement le digital. Le mot d’ordre pour transformer : la sérénité. 

La transformation fait partie de l’ADN de l’entreprise. Le changement est présent en permanence notamment dans nos chaînes de production mais c’est un défi. Fatiguant parfois, mais exaltant. Fermob est une entreprise familiale mais les équipes font aussi partie de la famille et nous comptons sur l’ensemble. C’est cette assurance et cette confiance installées depuis plusieurs années qui nous permettent de transformer. 

 

« Fermob est le parfait exemple d’une histoire industrielle condamnée à l’échec qui a réussi » Bernard Reybier

 

L’art est une question, le design est une réponse ? 

Bernard Reybier : Il existe une confusion entre le design et l’art. Le métier du design c’est d’apporter une réponse, une réflexion en termes d’usage. Si non, je n’ai pas fait correctement mon travail de designer. L’industrie en collaboration avec le design doit apporter une solution produit conciliant l’ergonomie et l’esthétique. Cela donne le produit le plus harmonieux. 

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.