uttarakhand.jpg
Énergies Renouvelables

Histoire d’une PME qui a trouvé sa place au soleil

par

Énergies RenouvelablesHistoire d’une PME qui a trouvé sa place au soleil

Créée il y a tout juste dix ans par trois entrepreneurs de l’EDHEC, la PME Technique Solaire, spécialisée dans le photovoltaïque et le biogaz, a su tracer sa route depuis sa région d’origine du Poitou-Charentes vers celle d’Uttarakhand en Inde. Son co-fondateur Thomas de Moussac revient sur la success story d’une entreprise désormais reconnue parmi les grands acteurs français de la production d’énergies renouvelables.

photo_tdm.jpg

photo_tdm.jpg, par AdminLetsGo

Comment est née l’envie de miser sur l’énergie solaire dans le Poitou-Charentes ?

Thomas de Moussac : Avec la volonté d’entreprendre et après une longue réflexion ! Avec mes associés et amis Lionel Thémine et Julien Fleury, nous étions convaincus du potentiel de l’énergie solaire. En 2008,  le Grenelle de l’Environnement a favorisé le développement des énergies renouvelables, avec en parallèle, le soutien d’entrepreneurs actifs, des incitations financières, et des dispositifs d’aides organisés comme celui d’Oséo Innovation (aujourd’hui BPI France). Nous avons saisi cette opportunité et fait le choix de nous ancrer dans le Poitou-Charentes, région agricole aux toitures idéales pour la production d’énergie, et dont la présidente,  Ségolène Royal, prônait la croissance verte. Si le solaire pouvait encore faire peur à beaucoup par l’ampleur de ses coûts à court terme, nous nous sommes résolument inscrits dans une vision à plus long terme. En dix ans, les coûts de production du solaire ont été divisés par 7. Le solaire est passé au rang des énergies compétitives et notre pari de départ a été confirmé !

 

Nous comptons tripler notre capacité installée d’ici 2019, et ainsi confirmer qu’une PME, par son agilité et son audace, a toute sa place au soleil !

 

Et ce pari vous a conduit en Inde !

T.M. : Oui, et c’est le fruit à la fois d’une rencontre importante avec un étudiant indien de l’EDHEC et d’un accompagnement financier adapté amené par nos deux partenaires bancaires historiques que sont la BPI France et le Crédit Agricole Touraine Poitou. Leurs outils de développement à l’export nous ont permis de financer la construction d’une centrale solaire d'une puissance totale de 5,5 MWc.  Nous sommes devenus la première PME à remporter un contrat de cette ampleur, face à des géants comme Engie, ou EDF.

 

Ce développement international est-il votre priorité ?

T.M. : Nous comptons tripler notre capacité installée d’ici 2020, et ainsi confirmer qu’une PME, par son agilité et son audace, a toute sa place au soleil !

Principal lauréat des derniers appels d’offres de la Commission de Régulation de l’Énergie, pour lequel nous remportons 30 MWc (soit 15% du marché en France), nous avons procédé fin 2017 à une levée de fonds de plusieurs millions d’euros et ouvert notre capital à Bpifrance et Crédit Agricole Touraine Poitou. Ainsi, nous pouvons désormais viser le leadership national dans le domaine des grandes toitures solaires tout en diversifiant notre production à l’étranger et avec notre filiale Technique Biogaz. Nous venons de confirmer notre percée en Inde, où nous remportons un nouvel appel d’offres pour la réalisation d’un projet de 27 MWc dans l’état du Maharastra qui nous permet de passer à une autre échelle à l’international, complémentaire au développement de notre activité en France, dans un marché complexe et très concurrentiel.

 


Twitter : @TechSolaire 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …