visuel_induo.jpg
Textile

Induo crée le tissu de demain dans les Hauts-de-France

par

TextileInduo crée le tissu de demain dans les Hauts-de-France

Induo® a inventé un tissu qui résiste aux taches et à la transpiration grâce à une collaboration avec plusieurs organismes publics. Pauline Guesné, la cofondatrice, nous explique les atouts de la France en matière d'innovation.

Comment est né le tissu Induo ® ?

photo_pauline_guesne_induo.jpg

photo_pauline_guesne_induo.jpg, par AdminLetsGo

Pauline Guesné : Sébastien François, le cofondateur d’Induo®, est parti d’un constat. Il existe plein de matières innovantes dans le sportswear mais pas dans le workwear, et notamment les chemises. Nous avons donc mis au point un tissu déperlant, qui ne se tache pas et respirant, qui résiste aux auréoles de transpiration et aux odeurs.

Pour ce faire, nous avons collaboré avec des organismes publics experts, à commencer par le Ceti (Centre européen des textiles innovants). Nous avons par la suite rejoint leur incubateur.

D’autre part, nous menons notre R&D avec les chercheurs de l’Ensait (École nationales supérieure des arts et des industries textiles). Au sein de cette école, il y a un laboratoire, le Gemtex, qui est loué aux entreprises. Il nous a fallu deux ans et demi de recherche pour mettre au point notre tissu et le breveter.

Aujourd’hui nous vendons nos tissus dans trois secteurs d’activité : le prêt à porter, le sur-mesure et les vêtements professionnels, comme l’hôtellerie restauration. Pour continuer d’innover, la R&D représente encore entre 30 et 40 % de notre chiffre d’affaires.

 

« Nous sommes persuadés que le système français est le meilleur pour la recherche textile ». Pauline Guesné

 

Pourquoi avoir développé ce tissu dans les Hauts-de-France ?

P.G. : Le nord de la France est resté fidèle à sa tradition de production textile. C’est d’ailleurs à Tourcoing qu’a été installé le Ceti en 2012. L’Ensait et son laboratoire Gemtex sont à Roubaix… J’ajouterai qu’une tradition entrepreneuriale importante se perpétue dans cette région, notamment à travers les grandes entreprises familiales, comme la famille Mulliez.

 

Quels sont les atouts de la France en matière d’innovation ?

2ème

C'est le rang de la France en terme de production de textiles techniques en Europe, derrière l'Allemagne.

 P.G. : Nous sommes persuadés que le système français est le meilleur pour la recherche textile et qu'il est très favorable à la R&D en général. Si vous avez un projet innovant, il vaut mieux le développer en France. 

Déjà, la France dispose d’une offre d’incubateurs très dense pour la recherche et développement. Ensuite, la fiscalité de l’innovation est vraiment souple avec une batterie d’avantages fiscaux et de subventions pour la recherche. Par exemple, nous avons pu bénéficier d’une subvention par la région Nord, d’un prêt d’amorçage de Bpifrance, et d’une bourse French Tech. Le CIR (Crédit Impôt Recherche) est doublé quand on travaille avec un laboratoire public. Et la fiscalité des JEI (Jeunes Entreprises Innovantes) est vraiment très avantageuse.

L'avantage auquel on ne pense pas et qui est une particularité française, c’est l’assurance chômage. Sans cette aide, nous n’aurions pas pu nous consacrer pendant plus de deux ans à la recherche nécessaire pour découvrir ce tissu.

 

Comment êtes-vous accompagnés par Business France ?

P.G. : Nous réalisons déjà 70 % de notre chiffre d’affaires à l’export, quasiment tout en Europe, notamment en Hollande. Business France nous aide à trouver des clients à l’étranger. Par exemple, nous avons participé à la London Textile Fair en janvier 2018 pour obtenir de nouveaux contacts.

 


Quelques chiffres-clés 

La France est le 2e pays producteur européen de textiles techniques derrière l’Allemagne.

Si la région Auvergne-Rhône-Alpes se situe à la première place avec 34,6 % des emplois dans le textile, la région Hauts-de-France occupe la 2e position avec près de 3 300 emplois soit 29 % des emplois français.

 

Sources : CCI Haut de France, Agreste SAA 2014 - CIPALIN - CELC


 

 


Business France partenaire des 1erstrophées #LetsgoFrance. 

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …