jeanne d'arc
Histoire

Jeanne d’Arc, icône française et emblème du leadership au féminin !

par

Histoire Jeanne d’Arc, icône française et emblème du leadership au féminin !

Auteur d’un roman sur la Pucelle d’Orléans qui rencontre un vif succès et a reçu plusieurs prix littéraires, Michel Bernard revient pour LetsgoFrance sur cette figure majeure de l’histoire de France à l’étonnante modernité.

bernard_michel_2017_c_helene_bamberger.jpg

bernard_michel_2017_c_helene_bamberger.jpg, par AdminLetsGo

Jeanne d’Arc est la Française la plus connue dans le monde. Qu’est-ce qui selon vous explique une telle gloire posthume, près de six siècles après sa mort ?  

Michel Bernard* : Jeanne d’Arc est à la fois une héroïne française et chrétienne, et une figure universelle. Aux Etats-Unis, elle est une icône féministe, en Corée, elle est l’expression la plus pure du patriotisme et de la résistance à l’occupant. Elle est originale, par sa jeunesse, son origine sociale modeste, sa condition de femme dans un monde dominé par les hommes, sa manière de vivre une spiritualité intense dans la guerre et tout en faisant la guerre. En quelques mois, à la fin de l’interminable conflit franco-anglais, cette petite paysanne a bouleversé l’histoire de l’Europe en permettant le rétablissement inattendu du royaume de France. C’est une histoire incroyable, elle est pourtant vraie.

Elle montre que rien n’est inéluctable dans les affaires humaines, pourvu que l’on ait foi, en soi et dans les autres, et que la cause soit juste. 

 

Pourquoi avez-vous souhaité consacrer un livre à cette héroïne dont tant d’écrivains, d’historiens, de poètes, etc. ont déjà parlé ? 

M.B : Alors que les historiens continuent d’éclairer, afin de mieux la comprendre, l’histoire de Jeanne d’Arc, qu’elle ne cesse d’inspirer le cinéma, en revanche la littérature contemporaine s’y intéresse moins. J’ai voulu, dans Le Bon Cœur, mettre en valeur la dimension romanesque d’une jeune fille à la vitalité et à la détermination étonnantes, et montrer l’effet politique d’une parole d’essence poétique. Débarrassée de l’imagerie étroitement nationaliste et religieuse du XIXème siècle, elle est toujours moderne.

 

Diriez-vous que Jeanne d’Arc incarne une certaine idée de la France et peut-être aussi une certaine manière d’être français(e) ? 

M.B : L’épopée de Jeanne d’Arc est significative du mouvement qui caractérise l’histoire de France, alternance de défaillances catastrophiques et de rétablissements spectaculaires. Le démon de la division qui déchire périodiquement le pays a toujours été finalement dominé par le principe d’union. Comme Henri IV, Bonaparte ou de Gaulle, elle est un des grands héros de la réconciliation et de l’unité nationales, et sans aucun doute le plus étonnant. Sa mort atroce, à 19 ans, conserve une puissance d’émotion intacte. Sa foi irréductible ouvre l’histoire des hommes sur l’invisible. 

 

Si vous aviez le pouvoir de la rencontrer, quelle(s) question(s) lui poseriez-vous ? 

M.B : Je ne lui poserai pas de question, je la servirai. 

 


*Crédit photo : Hélène Bamberger

Le Bon Cœur, éditions de la Table Ronde.


 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Abonnez-vous à notre newsletter :
Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …