Jérémie Wainstain, directeur général de The Green Data
Datascience

Jérémie Wainstain : « La France peut devenir leader de la datascience agricole »

par

DatascienceJérémie Wainstain : « La France peut devenir leader de la datascience agricole »

TheGreenData est une start-up spécialisée dans la datascience pour le monde agricole. Après deux ans de travail, c’est déjà l’horizon d’un leadership européen qui s’ouvre à elle.

En quoi consiste l’activité de TheGreenData ?

 

Jérémie Wainstain : Nous développons des solutions data-analytics pour les filières agro-industrielles afin d’améliorer leur performance.

Nous sommes partis d’un constat : les filières agricoles sont soumises à de nombreux facteurs d’incertitude – climatique, environnemental, de marché et de stocks – et les crises systémiques qui les affectent sont récurrentes.

Le secteur agricole européen connaît par ailleurs deux spécificités : il est en pleine mutation économique du fait de la fin de la politique des quotas ; mais c’est aussi un secteur qui dispose déjà d’une grande masse de données collectées depuis de nombreuses années sur toutes ses filières.

Notre stratégie est donc dans un premier temps de valoriser cette masse de données existantes pour optimiser la performance des filières et réduire leurs risques. Nous ne pouvons évidemment pas supprimer les facteurs d’incertitude, mais grâce à la datascience, nous pouvons réduire significativement leurs impacts en optimisant les décisions prises par les entreprises du secteur.

 

La France est-elle une bonne terre d’accueil pour la datascience agricole ?

 

Jérémie Wainstain : Bien sûr ! La France étant un grand pays agricole, c’est un lieu idéal pour y développer notre activité The Green Data. La culture de la data et des algorithmes n’était pas développée lorsqu’on a commencé en 2015, et pourtant nous avons reçu le soutien presque immédiat du Crédit Agricole, puis de premiers clients industriels et de coopératives. Dès 2016, nous avons senti monter l’intérêt sur le sujet, et une forme de maturité s’est imposée sur l’ensemble du secteur.

2017 sera à mon avis l’année charnière en France. Nous avons de très beaux projets prévus sur différentes filières.

 

Quelles sont vos ambitions ?

 

Jérémie Wainstain : Nous voulons devenir un acteur de référence mondial des solutions data-analytics pour les filières agricoles.

95% des start-ups qui se lancent aujourd’hui dans l’agriculture numérique se focalisent sur l’agriculture de précision, tandis que nous nous focalisons sur l’industrie. Nous partons du principe que c’est l’ensemble des filières, de la production d’intrants à la construction de machines, des coopératives aux distributeurs, qui a le plus à gagner de la datascience pour améliorer leur performance globale et la maîtrise des risques sur l’ensemble de la chaîne.

Cette démarche nous rend précurseurs non seulement en France mais également en Europe et aux Etats-Unis. Nous revenons d’un voyage d’étude de quinze jours organisé par le programme Agri N.E.S.T de Business France en Californie[1] où nous avons pu initier de premiers contacts prometteurs.

Nous avons aujourd’hui la conviction de pouvoir devenir leader en Europe de la datascience agricole dans les prochaines années, ainsi qu’un acteur de référence au niveau mondial.

 

 
[1] Business France a mis au point Agri N.E.S.T, un programme d’accélération visant à projeter les startups  françaises de l’AgTech les plus prometteuses sur le marché agricole nord–américain. Cinq d’entre-elles, parmi lesquelles TheGreendata, ont été sélectionnées pour la deuxième édition de ce programme pionnier concrétisée par un voyage d’étude de deux semaines en Californie.

Chargement …