cande_horsepilot_cagnes017_0715-modifier_1.jpg
Textile
par

L’équitation française au galop avec Horse Pilot

Horse Pilot dépoussière les codes classiques de l'équitation, en injectant un supplément d’intelligence dans les tenues des cavaliers. Aurélien Guillon, l’un des fondateurs, imagine le futur de l’équitation pour #LetsgoFrance.

Comment est née la société Horse Pilot ? 

logo.png

logo.png, par AdminLetsGo

Aurélien Guillon : Horse Pilot est née de la volonté de 3 amis, passionnés d’équitation. Nous pratiquons aussi d’autres sports, notamment en extérieur, et la différence technique des vêtements avec l’équitation nous étonnait. On était obligés de monter à cheval avec des vêtements conçus pour d’autres activités. En hiver, nous montions avec des blousons de ski par exemple. On a développé des vêtements techniques pour l’équitation, tout en conservant ses contraintes. En concours, c’est obligatoire de porter une veste, une chemise et une cravate. L’équitation est encore vue comme une activité conventionnelle et classique, pas toujours comme un vrai sport. Horse Pilot est née de ce constat.

 

Quelles sont les technologies développées par Horse Pilot ? 

A.G. : Chacun de nos produits a une utilité technique. L’équitation est un sport qui se pratique en toute saison. Au début, nous avons développé, avec les fabricants de vêtements de montagne, des tenues d’équitation pour rester au chaud l’hiver sans gêner nos mouvements. Pour l’été, les matières qui sont vendues sont infroissables, respirantes, à séchage rapide et traitées pour réduire les mauvaises odeurs. Nous avons développé nos propres matières et technologies adaptées aux contraintes de notre sport. En partenariat avec In&motion, nous avons conçu des gilets airbags pour diminuer les blessures en cas de chute, qui s’intègrent parfaitement sous une veste de concours comme sous un blouson technique. On transpose les nouvelles technologies textiles au monde de l’équitation pour améliorer la sécurité en gardant le confort et l’élégance. Nous envisageons de développer des vestes connectées pour que les cavaliers puissent contrôler leur activité et celle de leur cheval sur une application smartphone.

 

Quelle partie de votre production est réalisée en France ? 

A.G. : Nous travaillons avec l’une des dernières grosses entreprises textiles du Nord – Lener Cordier – notamment pour les vestes de concours et la personnalisation, en proposant plus de 200 000 configurations de vestes différentes. La R&D, la recherche de nouvelles matières, le patronage ainsi qu'une partie de la confection des pantalons sont effectués en France. De plus, tous les services sont en France pour avoir une meilleure réactivité. Nous assurons la réparation en 48h dans nos locaux,  et le nettoyage des produits. 

 

Quelles compétences françaises avez-vous mobilisées ? 

A.G. : La France est leader en innovation et développement textile. Beaucoup de marques outdoor sont nées en France grâce à un vrai savoir-faire d’ingénierie textile. Nos industries regorgent de personnes compétentes, des chefs de produits comme des bons développeurs qui ont une vision globale du digital. Et la France est une nation équestre. Parmi les 10 meilleurs cavaliers mondiaux, il y a toujours au moins deux français. La France est un porte-drapeau dans ce milieu : on a d’excellents chevaux et d’excellents cavaliers. Enfin, l’élégance française reste un moteur pour l’exportation. 

 

Comment faites-vous rayonner votre savoir-faire au-delà de nos frontières ?

A.G. : Les modes d’utilisation des produits sont très proches dans tous les pays. Le cavalier australien est habillé de la même façon que le cavalier japonais et le cavalier français. Cela nous permet de réaliser la moitié de notre chiffre d’affaires à l’international et d’être présents dans 33 pays. Les États-Unis représentent déjà 10 % de notre chiffre d’affaires au premier trimestre. Business France nous a aidés sur ce pays à réaliser des études de marché et à démarcher des magasins. Il est prévu de recruter un commercial en VIE pour continuer de mettre en place le réseau de distribution américain. Nous sommes aussi soutenus par Bpifrance pour l’assurance de notre activité à l’export. On va continuer de rendre l’équitation moderne en tant que sport connecté à la nature, en extérieur, pas seulement un sport de compétition. 

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Résumé

Comment est née la société Horse Pilot ? 

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.