L’INSEAD, “the business school for the world” est née sur le sol français
Business School

L’INSEAD, “the business school for the world” est née sur le sol français

par

Business SchoolL’INSEAD, “the business school for the world” est née sur le sol français

Le point de vue d'Eric Ponsonnet - Alors que le MBA de l’INSEAD a été classé comme le meilleur du monde par le Financial Times, son directeur général de l’administration, Eric Ponsonnet, revient sur le fonctionnement de l’établissement pour partager quelques leviers de son succès.

Lorsque nos fondateurs, étudiants à Harvard, ont décidé de créer le premier MBA en dehors des Etats Unis à la fin des années 1950, ils ont choisi le territoire français. Leur objectif n’était pas de créer une école française mais de rassembler à Fontainebleau, et à ses débuts au sein même du château royal de Fontainebleau, les futurs dirigeants économiques européens.

Leur but était de participer à la reconstruction d’un continent meurtri par la guerre. En les mettant sur les bancs d’un même amphithéâtre, ils encourageaient ces jeunes  à se connaître, se comprendre  puis à travailler ensemble pour construire une Europe pacifiée et prospère.

 «Le choix initial d’une ambition internationale est une source de réussite » Eric Ponsonnet, DGA de l’INSEAD

 

Aujourd’hui, l’INSEAD abrite le plus grand programme MBA de haut niveau, avec plus de 1000 diplômés par an. Ces étudiants – dont plus de 90% sont étrangers - et plus de 50 000 anciens élèves présents dans 174 pays, peuvent témoigner de leur passage sur nos campus, en Europe, en Asie et au Moyen Orient.  L’attractivité de la France reste forte pour l’ensemble de ces publics.

Presque 60 ans plus tard, l’INSEAD a acquis une dimension plus internationale et ne se limite pas à l’Europe. Le choix initial d’une ambition internationale est une source de réussite.  C’était notre souhait initial qui s’est révélé être un pari gagnant.

 

 « La rigueur de la recherche académique et la proximité avec le monde de l’entreprise sont compatibles. J’ajouterais également que notre indépendance a été un atout. Elle nous a laissé le champ libre d’entreprendre.» Eric Ponsonnet, DGA de l’INSEAD 

Concrètement, qu’est-ce que la liberté d’entreprendre pour l’INSEAD ? - C’est ce qui a permis à l’école dans sa construction progressive de mettre sur pieds des méthodes de pédagogie innovantes comme la gestion des cas pratiques, de proposer en cours des outils de simulation et des programmes de formation continue sur mesure pour les entreprises. Nous avons été les premiers à créer un véritable campus  à Singapour. Cette même indépendance nous a permis de miser à la fois sur la rigueur académique et la proximité avec le monde des entreprises, qui sont compatibles.

Il faut aussi souligner l’importance de la recherche académique. Elle nous permet d’être à l’écoute du monde en constante mouvance. Nous avons fait le choix délibéré d’être une institution de recherche parce que nous croyons que la culture universitaire de la recherche permet de développer des enseignements pertinents et innovants.

En France, nous sommes également membres cofondateurs de Sorbonne Université et  trouvons dans ce partenariat des opportunités importantes de coopérations académiques.

Enfin, nous continuons de croire que le développement économique est une source de progrès et nous veillons à maintenir la diversité culturelle dans l’ensemble de nos programmes, car nous croyons que cette diversité est source d’apprentissage et d’enrichissement.

Eric Ponsonnet, DGA de l’INSEAD

 


L’INSEAD EN QUELQUES MOTS 

L’INSEAD, avec ses 148 enseignants chercheurs de réputation internationale, est reconnue comme un leader académique dans le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur en management. L’école figure dans des classements prestigieux tels que celui du Financial Times dans lequel  le programme MBA de l’INSEAD ainsi que ses programmes EMBA apparaissent en première  position mondiale. Egalement par la taille de son budget, l’INSEAD fait partie des dix plus grandes écoles de management, et sans doute la première en dehors des Etats-Unis.

Chaque année l’établissement accueille dans ses programmes de formation continue plus de 9500 cadres d’entreprises, issus de 130 pays. 


 

Pour plus d'articles #LetsgoFrance avec Eric Ponsonnet et l'INSEAD : 

 

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …