16073104063_434d601f8a_k.jpg
ESS
par

Quand les petits dons font les grands

Vous lisezQuand les petits dons font les grands
5 min

Créée en 2009, MicroDON a été la première entreprise à lancer le concept d’arrondi solidaire en France. Alors qu’elle fait figure de pionnière dans le développement de l’économie sociale et solidaire, son fondateur, Pierre-Emmanuel Grange, diversifie aujourd’hui les sources de collecte pour approfondir l’impact social de son entreprise. Un secteur en pleine ascension mais qui peine à se faire reconnaître.

MicroDON est l’une des premières entreprises à avoir obtenu l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale) par l'administration française. Elle est également certifiée B Corp. C’est quoi être une entreprise d’utilité sociale aujourd’hui ?

Pierre-Emmanuel Grange : Cela correspond à des principes de gouvernance participative qui comprend l’élection des dirigeants, mais aussi l’encadrement de la lucrativité, c’est-à-dire des salaires, des dividendes et de la plus-value. C’est surtout un modèle économique au service d’un impact social. Nous développons en effet des services d’accompagnement pour les entreprises qui souhaitent mettre en place des outils solidaires, en sachant que 100% des dons collectés reviennent aux associations bénéficiaires.

 

25 millions

C'est le nombre de micro-dons réalisés intégralement reversés à 587 associations d’intérêt général en France

Il y a 10 ans, vous lanciez l’arrondi. Aujourd’hui, vous vous diversifiez et lancez de nouvelles formes de collecte. Comment votre modèle a-t-il évolué au fil des années ?

P-E G. : Nous sommes partis du système de l’arrondi en caisse dans la distribution, en créant un service permettant à une enseigne de proposer à ses clients d’effectuer un micro-don au profit d’une association qu’elle soutient. Nous sommes partis de rien et ça n’a pas été facile mais nous travaillons désormais avec une vingtaine d’entreprises grand public, parmi lesquelles Sephora, Celio, Franprix… qui correspondent à plus de 3000 magasins et une moyenne d’un million de dons collectés chaque mois.

 

Grâce à une levée de fonds fin 2016 de 2,7 millions d’euros, entre autres auprès de la MAIF Investissement Social et Solidaire, nous avons développé de nouvelles prestations à destination des RH sous la forme d’une « plateforme solidaire », un guichet unique des engagements solidaires. Dons sur salaires, dons de temps, mécénat de compétences ou création de programmes, par exemple de « team building »… Nous permettons de faire converger les engagements des salariés avec ceux de l’entreprise, et d’y gagner en performance globale. En 2017, le seul don sur salaire a permis de récolter 700.000 euros au sein de 380 sociétés. Deux à trois nouvelles entreprises font appel à nous chaque mois.

credit._encore_magazine.jpg

credit._encore_magazine.jpg, par AdminLetsGo

Pierre-Emmanuel Grange / ©Encore Magazine

L’économie Sociale et Solidaire est en plein développement depuis plusieurs années et représente aujourd’hui 10% du PIB français ; l’un des meilleurs scores en Europe. Dans quelle mesure peut-on observer un réel changement du comportement des Français ?

P-E G. Nous observons une prise de conscience concrète de l’impact social et la consolidation des politiques de RSE dans les entreprises. Cela se traduit notamment par la création du French Impact sur le modèle de la French Tech, et par la dotation de 25 millions supplémentaires pour l’ESS prévue dans la loi de finances 2019.  Mais qui s’en rend compte, au fond ?  Je crois qu’il reste difficile pour le grand public de saisir que derrière de grandes initiatives solidaires, il existe un secteur économique viable et cohérent, qui dispose de ses propres circuits de financements, de ses principes de gouvernance et de gestion, qui embauche, innove et grandit. L’ESS n’est pas le reflet d’une bonne conscience, c’est un business au service de l’intérêt général.

 

CHIFFRES...

  • L’ARRONDI solidaire décliné en caisse, sur salaire, en ligne et relevés bancaires, a permis de collecter depuis ses débuts plus de 7,7 millions d’euros, ce qui représente plus de 25 millions de micro-dons réalisés et intégralement reversés à 587 associations d’intérêt général en France. C’est quasiment deux fois plus que l’an dernier à cette même période (plus de 4 millions d’euros, soit plus de 12 millions de micro-dons réalisés). Cette nouvelle générosité est rendue possible chaque jour grâce à l’adhésion notamment de :
  • 19 enseignes et 3 092 magasins partenaires de L’ARRONDI caisse qui totalisent depuis ses débuts fin 2013 plus de 4 millions d’euros collectés (4 066 282€*), soit plus de 24 millions de dons réalisés en caisse (24 018 785*).
  • 382 sociétés adhérentes au don sur salaire qui totalisent plus 2,3 millions d’euros collectés (2 322 934€*) soit 617 321* dons depuis 2011.

*chiffres au 1er novembre 2018


C'est parti pour la 2ème édition ! Participez à la 2nde édition des Trophées #LetsgoFrance ici

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.